Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Tolérance et efficacité de la combinaison d’anti PD-1 et de radiothérapie chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules métastatiques : étude rétrospective multicentrique - 19/09/18

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.07.021 
P. Lesueur a, , A. Escande b, J. Thariat a, I. Monnet c, E. Vauléon d, D. Lerouge a, S. Danhier a, P. Do e, A. Cortot f, C. Dubos e, C. Chouaïd c, R. Gervais e
a Service de radiothérapie, centre François-Baclesse, Caen, France 
b Service de radiothérapie, centre Oscar-Lambret, Lille, France 
c Service de pneumologie, centre hospitalier intercommunal, Créteil, France 
d Service d’oncologie médicale, centre Oscar-Lambret, Lille, France 
e Service d’oncologie médicale, centre François-Baclesse, Caen, France 
f Service de pneumologie, hôpital universitaire Claude-Huriez, Lille, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

Objectif de l’étude Depuis 2014, plusieurs essais randomisés ont montré la supériorité des inhibiteurs de checkpoint immunitaires, et notamment des anti PD-1, dans le traitement des cancers bronchiques non à petites cellules métastatiques, par rapport à la chimiothérapie. Ces patients reçoivent souvent de manière séquentielle rapprochée ou concomitante du nivolumab, un inhibiteur de PD-1, et une radiothérapie, souvent à visée symptomatique. Néanmoins, même si les études précliniques suggèrent une potentielle synergie entre les deux traitements, la tolérance de cette association est méconnue.

Matériel et méthode

Nous avons analysé rétrospectivement une large série de patients atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules métastatiques, traités dans trois centres français et ayant reçu une radiothérapie dans les six mois précédents et une injection de nivolumab les trois mois suivant ou en concomitance.

Résultats

Parmi les 104 patients inclus (37 femmes, 67 hommes, d’âge médian 60,3 ans, 67 % d’indices de performance inférieur à 2, 93 % de fumeurs actifs ou sevrés) et les 144 cibles irradiées incluses, des effets secondaires ont été observés chez 62 patients (59,6 %), dont dix souffrant au moins d’une toxicité de grade III-IV. Pour neuf de ces dix patients, cette toxicité sévère était immuno-induite, en rapport avec les injections de nivolumab. Les taux de survie globale à 1 et 2 ans étaient respectivement de 48,8 % et 29,1 % et ceux de survie sans progression de 20,9 % et 10,1 %. Le délai d’administration de la radiothérapie avant ou pendant/après le nivolumab, n’influençait pas les taux de survie ou la fréquence des effets indésirables. La survie sans progression était significativement plus longue pour les patients souffrant d’effets secondaires induits par le nivolumab (p=0,038).

Conclusion

Il s’agit à ce jour de la série rétrospective la plus large évaluant spécifiquement l’association de nivolumab et de radiothérapie chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules métastatiques. Cette combinaison thérapeutique est bien tolérée et ne semble pas être associée à un surcroît d’effets indésirables.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2018  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 22 - N° 6-7

P. 698 - octobre 2018 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Dossier structuré commun de radiothérapie basé sur Mosaiq®
  • S. Guihard, R. Eugène, J. Thariat, V. Beneyton, L. Claude, J.-M. Fontbonne, N. Gaillot, V. Ganansia, C. Jamain, A. Lepinoy, C. Laude, C. Mazzara, S. Racadot, A. Ruffier, S. Servagi, P. Truntzer, J.B. Clavier
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Radiothérapie en conditions stéréotaxiques du carcinome hépatocellulaire : étude rétrospective multicentrique
  • N. Scher, S. Chapet, F.-G. Riet, G. Janoray, K. Debbi, S. Lévy, E. Chajon, I. Barillot, R. de Crevoisier, G. Calais

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.