Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Faut-il adapter la chimioradiothérapie néoadjuvante des cancers de l’œsophage à l’histologie ? Analyse des essais de phase III - 19/09/18

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.07.025 
N. Epaillard a, , I. Troussier b, R. Bourdais c, N. Hammoudi d, F. Huguet e, J.-B. Bachet d, J.-C. Vaillant f, A. Thierry g, J. Gligorov h, M. Ozsahin i, J.-P. Spano a, J.-M. Simon c, P. Maingon c, E. Blais c
a Oncologie médicale, hôpital de la Pitié-Salpêtrière-Charles-Foix, Paris, France 
b Radiothérapie, hôpitaux universitaires de Genève, Genève, Suisse 
c Radiothérapie, hôpital de la Pitié Salpêtrière-Charles-Foix, Paris, France 
d Gastroentérologie, hôpital Cochin, Paris, France 
e Radiothérapie, hôpital Tenon, Paris, France 
f Chirurgie viscérale, hôpital de la Pitié Salpêtrière-Charles-Foix, Paris, France 
g Oncologie médicale, hôpital Saint-Antoine, Paris, France 
h Oncologie médicale, hôpital Tenon, Paris, France 
i Radiothérapie, CHUV, Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

Objectif de l’étude

La chimioradiothérapie néoadjuvante des cancers de l’œsophage localement évolués améliore la probabilité de survie sans progression et celle de survie globale des patients opérés. Le taux de réponse histologique complète après chimioradiothérapie néoadjuvante est corrélé avec une meilleure probabilité de survie globale. Les recommandations actuelles proposent plusieurs protocoles de chimioradiothérapie néoadjuvante associant une radiothérapie de 41,4Gy à 50,4Gy et différentes chimiothérapies concomitantes, indépendamment du type histologique. L’objectif de cette analyse est de déterminer si le protocole de chimioradiothérapie néoadjuvante était adapté au type histologique.

Matériel et méthode

À partir des données de tous les essais de phase III : analyse du taux de réponse histologique complète selon le type histologique, le protocole de chimiothérapie et la dose de radiothérapie. Les taux de réponse histologique complète ont été comparés selon le type histologique en utilisant le test du Chi2. La corrélation entre la dose totale en dose équivalente en fractions de 2Gy (EQD2) et le taux de réponse histologique complète a été analysée selon le test de régression logistique.

Résultats

Sept études de phase 3 ont été sélectionnées pour un total de 604 patients pris en charge par chimioradiothérapie néoadjuvante : pour 322 carcinomes épidermoïdes et 282 adénocarcinomes. Le taux moyen de réponse histologique complète était de 33,7 % (extrêmes : 25,9–49 %) pour les carcinomes épidermoïdes et de 24,6 % (extrêmes : 23–40 %) pour les adénocarcinomes (p=0,0134). Un effet de la dose de la radiothérapie a été observé pour les adénocarcinomes non significativement (hazard ratio [HR] : 1,06 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95 %] : 0,99–1,13 ; p=0,107), tandis que cette tendance n’a pas été retrouvée pour les carcinomes épidermoïdes (HR : 1,05 ; IC 95 % : 0,96–1,15 ; p=0,30). Le protocole de chimiothérapie concomitante à la radiothérapie ne modifiait pas le taux de réponse histologique complète pour les adénocarcinomes (p=0,38). L’association de carboplatine et de paclitaxel permettait d’obtenir le meilleur taux de réponse histologique complète pour les carcinomes épidermoïdes (p=0,03).

Conclusion

Ces résultats arguent pour une adaptation de la chimioradiothérapie néoadjuvante selon le type histologique : une dose de radiothérapie de 50,4Gy semble optimale pour les adénocarcinomes ; le schéma CROSS3 (carboplatine et paclitaxel) serait le plus approprié pour les carcinomes épidermoïdes. Une méta-analyse sur données individuelles serait nécessaire pour confirmer la pertinence de ces stratégies thérapeutiques.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2018  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 22 - N° 6-7

P. 700 - octobre 2018 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Résultats d’une séance d’irradiation partielle et accélérée du sein dans une cohorte de patientes âgées
  • R. Kinj, M.-È. Chand, J. Gal, M. Gautier, L. Montagné, D. Lam Cham Kee, J.M. Hannoun-Lévi
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Chimioradiothérapie des cancers du pancréas : pourquoi et comment protéger la rate ?
  • R. Bourdais, I. Troussier, N. Epaillard, L. Chauffert-Yvart, M. Gérard, P. Sargos, F.-G. Riet, C.-H. Canova, C. Jenny, F. Culot, E. Le Corre, M. Ozsahin, F. Huguet, J.-B. Bachet, J.-M. Simon, P. Maingon, E. Blais

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.