Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Second traitement conservateur d’un deuxième évènement intramammaire homolatéral : intérêt de la classification d’irradiation partielle du sein du Gec-ESTRO - 19/09/18

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.07.030 
L.J. Montagné a, , J. Gal b, M.È. Chand a, R. Kinj a, M. Gautier a, J.M. Hannoun-Lévi a
a Radiothérapie, Nice, France 
b Biostatistiques, centre Antoine-Lacassagne, Nice, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

Objectif de l’étude Un deuxième évènement intramammaire homolatéral dans les suites d’un traitement conservateur peut être pris en charge par mastectomie de rattrapage ou second traitement conservateur. Nous avons analysé l’impact de la classification d’irradiation partielle et accélérée du sein du groupe européen de curiethérapie–European Society of Radiation Oncology (Gec-ESTRO) sur la survenue d’un troisième évènement intramammaire homolatéral après un deuxième traitement conservateur.

Matériel et méthode

Entre 2000 et 2016, 149 patientes atteintes d’un deuxième évènement intramammaire homolatéral ont été prises en charge par tumorectomie de rattrapage et réirradiation partielle accélérée par une technique de curiethérapie interstitielle de bas ou haut débit de dose. Notre objectif primaire était la survie sans troisième évènement intramammaire homolatéral dans la cohorte totale et dans les trois groupes pronostiques de la classification d’irradiation partielle et accélérée du sein du Gec-ESTRO. Nous avons également analysé les survies sans récidive régionale, sans métastase, spécifique et globale. Des analyses unifactorielle et multifactorielle ont été réalisées pour identifier un facteur pronostique pour un troisième évènement intramammaire homolatéral.

Résultats

Avec un suivi médian de 72 mois (extrêmes : 43–502 mois), 60 patientes (42 %), 61 patientes (42,7 %) et 22 patientes (15,4 %) ont été classées respectivement à risque « faible », « intermédiaire » et « haut ». Pour la cohorte totale, le taux de survie sans troisième évènement intramammaire homolatéral à 6 ans était de 97,4 %. Les probabilités de survies sans récidive régionale, sans métastase, spécifique et globale à 6 ans étaient respectivement de 96,4 %, 90,3 %, 92,9 %, et 91,2 %. Selon les groupes du Gec-ESTRO, les taux de survie sans troisième évènement intramammaire homolatéral à 6 ans étaient de 100 % pour les groupes à risques faible et intermédiaire et de 92,9 % pour le groupe « haut risque » (p=0.003). En analyse unifactorielle, le groupe à « haut risque » (p=0,0013) et la présence d’emboles vasculaires (p=0,008) étaient des facteurs pronostiques de troisième évènement intramammaire homolatéral. En analyse multifactorielle seul le groupe à « haut risque » (p=0,008) restait un facteur pronostique.

Conclusion

En cas de deuxième évènement intramammaire homolatéral, la classification d’irradiation partielle et accélérée du sein du Gec-ESTRO pourrait être utilisée comme un outil pronostique et d’aide à la décision thérapeutique dans le cadre d’un deuxième traitement conservateur.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2018  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 22 - N° 6-7

P. 702 - octobre 2018 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • The use of new delineation tool “Mirada” at the level of regional lymph nodes: Step-by-step development and first results for early-stage breast cancer patients
  • H.-P. Xu, A. Arsène Henry, M. Robillard, M. Amessis, Y. Kirova
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Adénocarcinomes pancréatiques classés borderline : existe-t-il une place pour un traitement néoadjuvant ?
  • M.L. Terlizzi, C. Pouypoudat, E. Buscail, S. Adgié, N. Leduc, E. Terrebonne, D. Smith, J.-F. Blanc, C. Cassinotto, C. Laurent, L. Chiche, G. Belleannée, R. Trouette, V. Vendrely

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.