Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Radiothérapie hypofractionnée en split course de patients âgés et fragiles atteints d’un cancer de la tête et du cou localement évolué : étude de 58 cas - 19/09/18

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.07.112 
S. Benhmida 1, , R. Sun 2, E. Gherga 3, Y. Hammoud 1, L. Lestrade 1, F. Boulbair 1, O. Mauvais 4, P. Bontemps 1, J. Thariat 5, J. Bourhis 6, X.S. Sun 1
1 Radiothérapie, CHU Jean-Minjoz, Besançon 
2 Département de radiothérapie, Gustave-Roussy Cancer Campus, Villejuif 
3 Radiothérapie, Hôpital Nord Franche-Comté, Montbéliard 
4 Otorhinolaryngologie, CHU Jean-Minjoz, Besançon 
5 Radiotherapie, centre François-Baclesse, Caen, France 
6 Département radiothérapie oncologie, Unil CHUV, Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

Objectif de l’étude

Évaluer l’efficacité et la tolérance d’une radiothérapie hypofractionnée en split course des cancers de la tête et du cou chez 58 patients (âgés ou en mauvais état général).

Matériel et méthode

L’étude incluait, à Montbéliard et à Besançon, les cancers de la tête et du cou traités par irradiation hypofractionnée en split course consécutivement de janvier 2012 à décembre 2017. Le schéma principal de traitement était : irradiation conformationnelle avec modulation d’intensité délivrant 30Gy en dix fractions sur deux semaines (PTV1=CTV1+5mm/CTV1=GTV T+N+5–10mm+premiers relais ganglionnaires), puis 30Gy en dix fractions sur 2 semaines (PTV2=CTV2+5mm/CTV2=GTV T+N+5mm), à 2–4 semaines d’intervalle (GTV : volume tumoral macroscopique ; CTV : volume cible anatomoclinique ; PTV : volume cible prévisionnel). Aucune chimiothérapie n’était associée.

Résultats

Cinquante-huit patients ont été inclus, dont 56 (97 %) atteints de carcinome épidermoïde. L’âge moyen était de 78 ans (extrêmes : 45–94 ans). Quarante-neuf tumeurs (84,5 %) étaient de stade III/IV selon l’ American Joint Committe on Cancer (AJCC) et 26 (45 %) avaient un indice de performance de 2–3. Vingt tumeurs (34,5 %) étaient localisés à la cavité buccale, 17 (29,3 %) à l’oropharynx, dix (17,3 %) à l’hypopharynx, 6 (10,3 %) au larynx et cinq (8,6 %) diverses. Le suivi moyen était de 18,4 mois (extrêmes : 3,1–45,9 mois). Six mois après la radiothérapie, on retrouvait 35 rémissions complètes (60,4 %), 3 réponses partielles (5,2 %), une stabilité (1,7 %) et 19 progressions (32,7 %), incluant des réponses dissociées et décès de toutes causes. La survie globale médiane et à 12 mois étaient respectivement de 23,2 mois (intervalle de confiance à 95 % [IC95 %] : 14,9–26,0) et 67,1 % (IC95 % : 0,56–0,81). Le traitement a été globalement bien suivi et toléré : trois patients étaient non compliants (5,2 %) et il y a eu huit hospitalisations (13,8 %) en cours de radiothérapie. Une toxicité aiguë de grade 1–2 selon le RTOG a été rapportée pour 40 patients (69 %), contre sept (12,1 %) souffrant d’une toxicité grade 3–4. Aucun décès lié au traitement n’a été observé. Il n’y a eu aucune toxicité tardive pour 47 patients (81 %), sept de grade 1–2 (12,1 %) et quatre de grade 3–4 (6,9 %), majoritairement de type dysphagie-dénutrition.

Conclusion

La radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité hypofractionnée en split course (30+30Gy) semble une option curative efficace avec une toxicité acceptable pour des patients âgés et fragiles atteints d’un cancer de la tête et du cou localement évolué.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2018  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 22 - N° 6-7

P. 737 - octobre 2018 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Radiothérapie des chondrosarcomes extracrâniens : étude multicentrique du Groupe sarcome français et du Rare Cancer Network
  • M.L. Terlizzi, E. Rapeaud, C. Le Péchoux, S. Salas, D. Lerouge, M.-P. Sunyach, G. Vogin, C. Solé, T. Zilli, L. Myroslav, A. Mampuya, F.A. Calvo, J. Attal, B. De Bari, M. Ozsahin, P. Sargos, J. Thariat
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Traitement locorégional des carcinomes à cellules de Merkel chez les patients âgés de 70 ans et plus
  • N. Grellier, S. Majdoul, G. Loganadane, N.H. To, L. Colson Durand, S. Mouafik, S. Ghith, O. Hermeziu, A. Djender, P. Caillet, O. Zehou, Y. Belkacémi

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.