Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Évaluation rétrospective de l’impact de la radiothérapie chez des patients atteints d’un mélanome métastatique exprimant BRAF non muté traités par ipilimumab en première ligne - 19/09/18

Doi : 10.1016/j.canrad.2018.07.121 
O. Maillot 1, , V. Atallah 1, F. Amestoy 1, N. Leduc 1, E. Gerard 2, A. Huchet 1, M. Beylot-Barry 2, C. Dupin 1, S. Prey 2, L. Dousset 2, N. Ouabrache 1, M. Martin 1, P. Gillon 3, C. Dutriaux 2, R. Trouette 1, V. Vendrely 1
1 Radiothérapie, hôpital Haut-Lévêque 
2 Dermatologie, CHU de Bordeaux 
3 Radiothérapie, institut Bergonié, Bordeaux, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

Objectif de l’étude

Plusieurs études précliniques suggèrent qu’en stimulant l’immunité, la radiothérapie pourrait permettre une augmentation de l’efficacité de l’immunothérapie. Les données cliniques confirmant cette hypothèse restent rares. Nous avons voulu comparer rétrospectivement, chez des patients irradiés et non irradiés, la tolérance et les survies sans progression et globale après une immunothérapie de première ligne par ipilimumab pour un mélanome métastatique exprimant BRAF non muté.

Matériel et méthode

Nous avons recueilli rétrospectivement les données cliniques et de radiothérapie de tous les patients consécutifs atteints de mélanome non-BRAF muté traités par ipilimumab (première ligne métastatique) au centre hospitalier universitaire de Bordeaux. La radiothérapie était indiquée pour le traitement d’une ou plusieurs métastases ou en situation adjuvante. Les données de toxicité (grade 3 ou plus) et de survie ont été comparées entre les patients traités par irradiation avant ou pendant le traitement par ipilimumab et les patients non irradiés.

Résultats

Parmi 51 patients traités par ipilimumab en première ligne entre février 2013 et janvier 2016, sept (13,7 %) ont reçu une radiothérapie concomitamment et huit (15,7 %) avant l’ipilimumab. Le suivi médian était de 11,2 mois [1–64 mois]. Les cas de toxicité de grade 3 ou plus étaient principalement cutanés, digestifs (diarrhées), sans différence significative entre les deux groupes. La survie sans progression médiane était de 5 mois [intervalle de confiance à 95 % : 2,0 ;7,9] dans le groupe irradié contre 9,2 mois [6,3–12 mois] dans le groupe non irradié (p=0,168) et la survie globale médiane était de 28,4 mois [22–34,8 mois] dans le groupe irradié contre 27,8 mois [23,6–32 mois] dans le groupe non irradié (p=0,7).

Conclusion

Nous n’avons pas retrouvé de différence significative de survie sans progression ni de survie globale entre les patients traités par ipilimumab et irradiation et les patients traités par ipilimumab seul. Néanmoins, l’association de radiothérapie et d’immunothérapie par ipilimumab a été bien tolérée. Le caractère rétrospectif et le faible effectif de notre étude sont des limites de ce travail, qui nécessiterait une évaluation prospective sur une plus large cohorte.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2018  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 22 - N° 6-7

P. 740-741 - octobre 2018 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Évaluation de l’épuisement professionnel dans un service universitaire de radiothérapie
  • A. Smulevici, J.-E. Bibault, S. Kreps, H. Tournat, A. Huertas, A. Suissa, E. Jouglar, S. Maaradji, J. Meimoun, N. Guillemont, A.C. Guillot, F. Jaffre, P. Giraud, C. Durdux
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Radiothérapie de contact des carcinomes conjonctivaux : à propos de 22 cas
  • A. Belaïd, O. Jmour, R. Abidi, R. Doghri, A. Cherif, K. Mahjoubi, S. Yahiaoui, S. Zaraa, A. Yousfi, W. Gargouri, H. Bouguila, M. Besbes, C. Nasr

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.