Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Accompagnement des personnes en difficulté avec l'alcool - 23/11/18

[7-034-B-11]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(18)80202-9 
P. Chariot a, b, , E. Hispard c, d
a Service de médecine légale et de médecine sociale, Hôpital Jean-Verdier (AP-HP), avenue du 14-Juillet, 93140 Bondy, France 
b Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS), UMR 8156-997, UFR SMBH, Sorbonne Paris Cité, Université Paris 13, 93008 Bobigny, France 
c Service de médecine addictologique, Groupe hospitalier Lariboisière Fernand Widal (AP-HP), 200, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75010 Paris, France 
d Centre de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie CAP 14 (ANPAA), 5, rue Maurice-Rouvier, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 11
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

En France, la consommation d'alcool correspond à une norme sociale. Le soignant a ainsi une représentation personnelle de l'alcool. Approcher l'ensemble des conduites addictives aide le soignant à considérer la qualité de vie globale des personnes suivies. En soins primaires, la rencontre avec l'alcool concerne des intoxications aiguës, à la présentation dérangeante. Lors des intoxications chroniques, l'alcool devient invisible, s'exprime par une succession de déficits, de retraits et de complications d'organes dont le non-repérage est une perte de chances. Le patient peut exprimer une demande claire, évoquer un symptôme, ou se présenter comme relayant la demande d'un tiers ou une obligation judiciaire. La réponse du soignant peut déclencher une réaction anxieuse face à l'éventualité d'un changement des consommations. Le dispositif de soin addictologique repose sur un trépied médico-psycho-social. Le dogme de « l'abstinence sinon rien » a fait place à un élargissement des réponses considérées comme favorables, dans une approche plus intégrée des risques et des dommages. Le bilan somatique et biologique est orienté par les plaintes du patient, par l'ancienneté des consommations, les comorbidités liées aux différents produits psychoactifs et les infections virales. L'existence d'examens normaux n'est pas rassurante quant à la gravité des troubles, en particulier pour les troubles des fonctions cognitives et exécutives, pour les accidents, les violences et les prises de risque sexuel. Si la consommation d'alcool est initialement source d'intégration sociale, les troubles de l'usage aboutissent à l'isolement et au rejet, renforcés par les pertes et les ruptures affectives et sociales. Le trouble de l'usage d'alcool est une maladie grave qui se soigne, d'autant plus qu'elle est repérée précocement. Le soignant doit favoriser une alliance thérapeutique, quelle qu'en soit la forme. Loin d'être une préoccupation naturellement adoptée par les soignants, le soin addictologique doit encore s'affirmer et être reconnu comme tout accès aux soins.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Alcool, Addictologie, Consommation, Environnement, Trouble de l'usage d'alcool, Réduction des risques et des dommages, Soignant


Esquema


© 2018  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Anatomie pathologique des cirrhoses hépatiques et des lésions prénéoplasiques
  • J. Calderaro, E.-S. Zafrani
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Prise en charge et surveillance de la cirrhose
  • C. Buffet

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.