Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

La digitale PCR: nouvelle technologie de détection et de quantification du chimérisme après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques - 16/07/19

Doi : 10.1016/j.tracli.2019.06.180 
Pascal Pedini 1, 2, , Noura Kouba 1, Sophie Simon 1, Agnès Basire 1, Frédéric Fina 3, Galambrun Claire 4, Chiaroni Jacques 1, 2, Christophe Picard 1, 2
1 Établissement Français Du Sang - Provence Alpes Côte d’azur Corse, Marseille, France 
2 Aix Marseille Université, CNRS, EFS, ADES, “Biologie des Groupes Sanguins”, Marseille, France 
3 AP–HM, Hôpital de la Timone, service d’anatomie pathologique et de neuropathologie, Marseille, France 
4 AP–HM, Hôpital d’Enfant de la Timone, service d’hémato-oncologie pédiatrique, Marseille, France 

Auteur correspondant.
En prensa. Pruebas corregidas por el autor. Disponible en línea desde el mardi 16 juillet 2019

Resumen

La quantification du chimérisme donneur chez le receveur, après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques (aCSH), est importante pour la prise de greffe et pour le suivi de la maladie résiduelle. Aujourd’hui, il existe deux techniques complémentaires, l’une basée sur l’analyse de taille de microsatellite (STR) et l’autre par la quantification de marqueurs polymorphiques par qPCR. Mais, leur utilisation est limitée par leur gamme d’analyse (STR : 80–30 %, qPCR : 30–0,1 %). La droplet digital PCR (ddPCR) pourrait être une alternative. Son principe est basé sur la division du mélange de PCR en des milliers de microréactions (positives et négatives) qui sont quantifiées de manière absolu grâce aux statistiques de Poisson. Cette technique a été développée au laboratoire HLA EFS PACC pour quantifier le chimérisme à partir de réactifs « maison » et de réactifs commerciaux (IMEGEN®). Trois types de marqueurs (chr.Y, hétérozygote et homozygote) ont été étudiés avec le lecteur de gouttelettes QX200 (BioRad®). Des dilutions d’ADN informatifs de couples donneur/receveur ont montrés que la fiabilité des Résultats s’étendait dans une gamme de 0,03–80 % quels que soient les marqueurs. La méthode est répétable et reproductible (CV<20 %). De manière intéressante, les Résultats de chimérisme chez les patients étaient comparables entre les trois techniques et étaient identiques quels que soient les réactifs utilisés. Cette étude montre que la quantification du chimérisme par ddPCR est fiable et robuste. Par l’étendue de sa gamme d’analyse, la ddPCR peut remplacer les deux techniques existantes. Finalement, la ddPCR est économique et très facile à mettre en place au sein d’un laboratoire.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2019  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.