Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Difficulté de prédire la réponse clinique au méthotrexate chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde : revue systématique de la littérature - 25/04/20

Doi : 10.1016/j.rhum.2020.01.009 
Nadia M.T. Roodenrijs , Marlies C. van der Goes, Paco M.J. Welsing, Janneke Tekstra, Jacob M. van Laar, Floris P.J.G. Lafeber, Johannes W.J. Bijlsma, Johannes W.G. Jacobs
 Service de rhumatologie & d’immunologie clinique, University Medical Center Utrecht, PO Box 85500, 3508 GA, Utrecht, Pays-Bas 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

páginas 12
Iconografías 2
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

Points essentiels

Aucun facteur prédictif n’a été jugé suffisamment fiable pour prédire la réponse clinique au méthotrexate 3 à 6 mois suivant le début du traitement chez les patients individuels.
Le sexe féminin, le tabagisme et la positivité du facteur rhumatoïde apparaissait comme étant des facteurs prédictifs individuels peu robustes de non réponse dans plusieurs études mais ces résultats n’ont pas été retrouvés dans toutes les études.
Un modèle épigénétique validé intéressant a été trouvé et nécessite une validation supplémentaire.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Identifier, par une revue systématique de la littérature, les facteurs prédictifs de réponse clinique au méthotrexate chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, afin de faciliter la mise en place d’un traitement personnalisé.

Méthodes

Les bases de données PubMed et Embase ont été consultées pour la sélection des articles originaux. Les abstracts des rencontres annuelles de l’EULAR (European League Against Rheumatism) et de l’ACR (American College of Rheumatology) de ces deux dernières années ont également été examinés. Ont été inclus les articles décrivant les facteurs prédictifs de la réponse clinique au méthotrexate 3 à 6 mois suivant le début du traitement, période qui permet de déterminer l’efficacité du traitement et d’envisager une adaptation thérapeutique selon les recommandations treat-to-target.

Résultats

30 articles ont été inclus, contenant un total de 102 facteurs prédictifs différents et 11 modèles prédictifs. 19 facteurs et 2 modèles prédictifs ont été évalués au sein de plusieurs cohortes. Le sexe féminin est apparu comme étant un facteur prédictif de non-réponse au cours de deux études (odds ratios 0,55 et 0,54) mais ces observations n’ont pas été retrouvées dans deux autres études. Dans deux études, le tabagisme permettait de prédire la non-réponse (odds ratios ajustés 0,35 et 0,60) mais ce résultat apparaissait contradictoire pour tous les critères de réponse évalués. La positivité du facteur rhumatoïde était un marqueur prédictif de non réponse dans deux études (hazard ratio ajusté 0,61, odds ratio ajusté 0,4) mais cette observation n’a pas été retrouvée dans trois autres études. L’hétérogénéité des études n’a pas permis de comparer les valeurs prédictives entre les études. Par ailleurs, un modèle épigénétique validé a été retrouvé (aire sous la courbe 0,90 et 0,91).

Conclusions

Aucun des facteurs ne permettait de prédire de manière fiable la réponse clinique au méthotrexate après 3 à 6 mois de traitement chez les patients : ces facteurs affichaient un faible pouvoir de prédiction. Cependant, un modèle épigénétique prometteur a été trouvé et reste à valider.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Polyarthrite rhumatoïde, prédiction clinique, méthotrexate, médecine personnalisée, revue systématique de la littérature, pronostic


Esquema


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2020  Société Française de Rhumatologie. Publicado por Elsevier Masson SAS. Todos los derechos reservados.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 87 - N° 3

P. 169-180 - mai 2020 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Le profil cardiovasculaire dans l’arthrose : méta-analyse des événements et facteurs de risque cardiovasculaires
  • Sylvain Mathieu, Marion Couderc, Anne Tournadre, Martin Soubrier
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • La progression structurale dans la spondyloarthrite axiale
  • Krystel Aouad, Nelly Ziade, Xenofon Baraliakos

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
La compra de artículos no está disponible en este momento.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.