Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

La progression structurale dans la spondyloarthrite axiale - 25/04/20

Doi : 10.1016/j.rhum.2020.01.008 
Krystel Aouad a, b, Nelly Ziade a, b, Xenofon Baraliakos c,
a Service de rhumatologie, université Saint-Joseph, Beyrouth, Liban 
b Hôpital Hôtel-Dieu de France, Beyrouth,Liban 
c Service de rhumatologie, Rheumazentrum Ruhrgebiet Herne, Ruhr-University Bochum, Bochum, Allemagne 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

páginas 6
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

Points essentiels

Le diagnostic au stade précoce inflammatoire de la spondyloarthrite axiale est la clé d’un meilleur contrôle de la maladie et d’une prise en charge efficace.
L’histoire naturelle de l'axSpA est désormais mieux comprise grâce aux études d’imagerie et données de suivi à long terme, mais également à l’identification de certains facteurs prédictifs de progression structurale : tabagisme, stress mécanique, obésité, CRP, ASDAS et BASDAI élevés, présence d’un œdème osseux en IRM et existence préalable de syndesmophytes.
Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) constituent le traitement de première ligne dans l'axSpA, cependant leur impact sur la progression structurale reste très débattu.
Les données récentes sur les bDMARD, comme les inhibiteurs du TNF, ont mis en évidence leur effet de ralentissement de l’évolution radiographique après plusieurs années de traitement, et les anti-IL-17 rapportent également des résultats positifs.
De nouvelles thérapies sont en cours d’évaluation et affichent des résultats encourageants concernant l'inhibition de la progression structurale.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Résumé

Le retentissement fonctionnel dans la spondyloarthrite axiale est lié à la progression structurale causée par la maladie, qui contribue ainsi largement à son retentissement global et représente un défi majeur pour la prise en charge. Le diagnostic précoce au tout premier stade du processus inflammatoire permet d’améliorer le contrôle et la prise en charge de la maladie. L’histoire naturelle des spondyloarthrites axiales est désormais mieux comprise grâce aux données de l’imagerie et du suivi à long terme, mais également à l’identification de certains facteurs prédictifs de la progression structurale. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) représentent le traitement de première ligne de la spondyloarthrite axiale, cependant leur impact sur la progression structurale reste très débattu. Les DMARD (traitements de fond) biologiques, tels que les anti-TNF, ont récemment montré un effet de ralentissement sur l’atteinte radiographique après plusieurs années de traitement tandis que les premières données sur les inhibiteurs de l’IL-17 ont été jugées positives. De nouveaux traitements sont en cours d’évaluation et affichent des résultats encourageants concernant leur effet sur l’évolution de la maladie. Cette revue résume les facteurs prédictifs de progression radiographique chez les patients atteints de spondyloarthrite axiale et les données probantes sur l’efficacité structurale des traitements disponibles.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Spondyloarthrite axiale, Progression structurale, Anti-inflammatoire non-stéroïdien, Anti-TNF, Secukinumab


Esquema


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article mais la référence anglaise de Joint Bone Spine avec le DOI ci-dessus.


© 2020  Société Française de Rhumatologie. Publicado por Elsevier Masson SAS. Todos los derechos reservados.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 87 - N° 3

P. 181-186 - mai 2020 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Difficulté de prédire la réponse clinique au méthotrexate chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde : revue systématique de la littérature
  • Nadia M.T. Roodenrijs, Marlies C. van der Goes, Paco M.J. Welsing, Janneke Tekstra, Jacob M. van Laar, Floris P.J.G. Lafeber, Johannes W.J. Bijlsma, Johannes W.G. Jacobs
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Lombalgies non spécifiques et manipulations vertébrales (lato sensu) : revue critique de la littérature
  • Mathieu Ginier-Gillet, Claire Douillard, Philippe Gaudin

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
La compra de artículos no está disponible en este momento.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.