Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice Suscribirse

Mouvements anormaux secondaires (dystonies, chorées/ballisme, myoclonies, tremblements, dyskinésies) - 22/09/20

[17-008-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(20)42810-6 
D. Gayraud , B. Bonnefoi, A. Roux, F. Viallet
 Centre hospitalier du pays d'Aix, avenue des Tamaris, 13100 Aix-en-Provence, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Este artículo está libre.

Conéctese para beneficiarse y para probar sus conocimientos

Résumé

Les mouvements anormaux secondaires représentent un vaste ensemble sémiologique, que l'on peut décomposer précisément en sous-groupes, selon la typologie du mouvement anormal (tics, dystonie, chorée/ballisme, myoclonies, athétose, etc.), afin de mieux orienter la démarche diagnostique. Ils sont caractérisés par une grande diversité de leurs étiologies, dont la caractéristique commune est de résulter le plus souvent de dysfonctionnements au sein des circuits moteurs des ganglions de la base. La démarche diagnostique générale, devant un mouvement anormal secondaire, se fait en plusieurs étapes. Une première étape clinique indispensable à l'enquête étiologique permet de recueillir des informations pertinentes (modalités d'installation, enquête sur les traitements et les toxiques potentiels), d'analyser la pathologie du mouvement et les anomalies neurologiques associées. Elle est ensuite confortée par l'enregistrement vidéo du mouvement anormal dans des conditions optimales (cadrage, éclairage, son, etc.) et avec le consentement du patient. L'imagerie morphologique est un temps important (imagerie par résonance magnétique), complétée par un bilan biologique orienté. Les étiologies sont multiples (hypoxie-ischémie, sclérose en plaques, infections, auto-immunité comprenant les anticorps antineuronaux, troubles métaboliques, intoxications, effets indésirables de médicaments). La prise en charge thérapeutique des mouvements anormaux secondaires, multidisciplinaire, s'appuie sur leur évaluation et leur retentissement fonctionnel. Les traitements médicamenteux sont multiples et le niveau de preuve étayant leur efficacité est en général faible. La toxine botulique peut être proposée pour les mouvements anormaux focaux, et dans les cas les plus sévères la neurochirurgie fonctionnelle.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Mouvements anormaux secondaires, Ganglions de la base, Dystonies, Myoclonies, Tremblements, Chorée, Ballisme, Stéréotypies, Évaluation clinique et vidéo, Auto-immunité, Tétrabénazine


Esquema


© 2020  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Mouvements anormaux (dystonie, athétose, chorée, ballisme)
  • F. Vingerhoets, H. Russmann, A. Carruzzo, P. Combremont, J. Ghika
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Myoclonies
  • M. Borg

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.