Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Présentation du siège. Recommandations pour la pratique clinique du CNGOF–Texte court? - 15/05/21

Breech presentation. CNGOF Guidelines for clinical practice - Short text

Doi : 10.1016/j.sagf.2021.03.011 
L. Sentilhes a, , T. Schmitz b, c, E. Azria c, d, D. Gallot e, f, G. Ducarme g, D. Korb b, c, A. Mattuizzi a, O. Parant h, i, j, N. Sananès k, l, S. Baumann m, P. Rozenberg n, o, M.-V. Senat p, q, É. Verspyck r
a Service de gynécologie-obstétrique, université de Bordeaux, CHU Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France 
b Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Robert-Debré, AP–HP, 48 boulevard Serrurier, 75019 Paris, France 
c Inserm, Inra, Epidemiology and Statistics Research Center/CRESS, université de Paris, 75004 Paris, France 
d Maternité Notre-Dame-de-Bon-Secours, groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, DHU risques et grossesse, 185 rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 
e Pôle Femme et Enfant, CHU Estaing, 1 place Lucie-et-Raymond-Aubrac, 63003 Clermont-Ferrand cedex 1, France 
f R2D2-EA7281, faculté de médecine, université d’Auvergne, place Henri-Dunant, 63000 Clermont-Ferrand, France 
g Service de gynécologie-obstétrique, centre hospitalier départemental, 85000 La Roche-sur-Yon, France 
h Inserm, UMR1027, équipe SPHERE, 31073 Toulouse, France 
i UMR1027, université de Toulouse III, 31073 Toulouse, France 
j Pôle de gynécologie obstétrique, hôpital Paule-de-Viguier, CHU Toulouse, 31059 Toulouse, France 
k Service de gynécologie-obstétrique, hôpitaux universitaires de Strasbourg, avenue Molière, BP 426, 67091 Strasbourg cedex, France 
l Unité Inserm UMR-S 1121 “Biomatériaux et bioingénierie”, 11 rue Humann, 67000 Strasbourg, France 
m Collège national des sages-femmes de France, 136 avenue Émile-Zola, 75015 Paris, France 
n Département de gynécologie-obstétrique, hôpital Poissy-Saint-Germain, 10 rue du Champ-Gaillard, 78300 Poissy, France 
o Université Versailles–Saint-Quentin, 55 avenue de Paris, 78000 Versailles, France 
p Service de gynécologie-obstétrique, hôpital Bicêtre, AP-HP, 78 avenue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
q Inserm, Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, hôpital Paul-Brousse, université Paris-Saclay, university Paris-Sud, UVSQ, 16 avenue Paul-Vaillant-Couturier, 94800 Villejuif, France 
r Service de gynécologie-obstétrique, université de Rouen, CHU de Rouen, 76000 Rouen, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

páginas 9
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

Objectif. - Déterminer les modalités de prise en charge en cas de présentation du siège. Matériel et méthodes. - Consultation de la base de données MedLine, de la Cochrane Library et des recommandations des sociétés savantes françaises et étrangères. Résultats. - En France, 5 % des femmes accouchent d’un enfant en présentation du siège (NP3). Un tiers d’entre elles ont une tentative de voie basse (TVB) (NP3), et 70 % de ces dernières accouchent par voie basse (NP3). La tentative de version par manœuvre externe (VME) est associée à une diminution du taux des présentations du siège à l’accouchement (NP2) et à une diminution du taux de césarienne (NP3) sans augmentation de la morbidité maternelle (NP3) et périnatale sévère (NP3). Il est recommandé d’informer les femmes ayant une présentation du siège de la possibilité de réaliser une tentative de VME à partir de 36 SA (Accord professionnel). En cas de présentation du siège à terme, la TVB pourrait être associée à une augmentation du risque composite de mortalité périnatale ou de survenue d’une morbidité néonatale sévère comparativement à la césarienne programmée (CP) (NP2). Il n’a pas été retrouvé de différence entre la TVB et la CP concernant le développement neurologique de l’enfant à 2 ans (NP2), le développement psychomoteur et cognitif entre 5 et 8 ans (NP3), et le niveau intellectuel à l’âge adulte (NP4). Les risques de complications maternelles sévères à court et à long terme semblent comparables après une TVB et une CP en l’absence de grossesse ultérieure. En cas de grossesse ultérieure, l’antécédent de césarienne expose la femme à des complications sévères (placenta accreta, rupture utérine notamment). Il est recommandé de proposer aux femmes qui souhaitent une TVB à terme une pelvimétrie (GradeC) et de vérifier l’absence d’hyperextension de la tête fœtale (Accord professionnel) pour décider avec elles de leur voie d’accouchement. La présentation du siège complet, l’antécédent de césarienne, la nulliparité, la rupture des membranes à terme avant travail ne contre-indiquent pas la TVB (Accord professionnel). La présentation du siège à terme n’est pas une contre-indication à un déclenchement du travail lorsque les critères d’acceptation de la voie basse sont réunis (Grade C). Conclusion. - En cas de présentation du siège à terme, les risques de complications sévères pour l’enfant et la mère sont faibles en cas de TVB ou de CP. Pour le Collège national des gynécologues et obstétriciens français, la TVB est une option raisonnable dans la majorité des cas (Accord professionnel). Le choix de la voie d’accouchement doit être partagé par la patiente et le médecin, en respectant le droit à l’autonomie de la patiente (Accord professionnel).

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Breech presentation. CNGOF Guidelines for clinical practice – Short text.

Objectives. – To determine the optimal management of singleton breech presentation. Materials and methods. – The PubMed database, the Cochrane Library and the recommendations from the French and foreign obstetrical societies or colleges have been consulted. Results. – In France, 5% of women have breech deliveries (Level of Evidence [LE3]). One third of them have a planned vaginal delivery (LE3) of whom 70% deliver vaginally (LE3). External cephalic version (ECV) is associated with a reduced rate of breech presentation at birth (LE2), and with a lower rate of cesarean section (LE3) without increases in severe maternal (LE3) and perinatal morbidity (LE3). It is therefore recommended to inform women with a breech presentation at term that ECV could be attempted from 36 weeks of gestation (Professional consensus). In case of breech presentation, planned vaginal compared with planned cesarean delivery might be associated with an increased risk of composite perinatal mortality or serious neonatal morbidity (LE2). No difference has been found between planned vaginal and planned cesarean delivery for neurodevelopmental outcomes at two years (LE2), cognitive and psychomotor outcomes between 5 and 8 years (LE3), and adult intellectual performances (LE4). Short and long terms maternal complications appear similar in case of planned vaginal compared with planned cesarean delivery in the absence of subsequent pregnancies. A previous cesarean delivery results for subsequent pregnancies in higher risks of uterine rupture, placenta accreta spectrum and hysterectomy (LE2). It is recommended to offer women who wish a planned vaginal delivery a pelvimetry at term (Grade C) and to check the absence of hyperextension of the fetal head by ultrasonography (Professional consensus) to plan their mode of delivery. Complete breech presentation, previous cesarean, nulliparity, term prelabor rupture of membranes do not contraindicate planned vaginal delivery (Professionnal consensus). Term breech presentation is not a contraindication to labor induction when the criteria for acceptance of vaginal delivery are met (GradeC). Conclusion. – In case of breech presentation at term, the risks of severe morbidity for the child and the mother are low after both planned vaginal and planned cesarean delivery. For the French College of Obstetricians and Gynecologists (CNGOF), planned vaginal delivery is a reasonable option in most cases (Professional consensus). The choice of the planned route of delivery should be shared by the woman and her caregiver, respecting the right to woman’s autonomy.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : siège, tentative de voie basse, césarienne programmée, version par manœuvre externe, morbidité maternelle et néonatale

Keywords : breech presentation, planned vaginal delivery, planned cesarean delivery, external cephalic version, maternal and neonatal morbidity


Esquema


 Cet article a fait l’objet d’une première publication dans Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie. Nous remercions les auteurs et la rédaction de la revue Gynécologie Obstétrique Fertilité & Sénologie pour avoir donné leur autorisation de le republier dans nos pages. Ne pas utiliser, pour la citation, la référence de l’article mais celle de sa première parution : Gynecol Obstet Fertil Senol 2020;48(1):63–9. DOI de l’article original : j.gofs.2019.10.025.


© 2021  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 20 - N° 3

P. 41-49 - mai 2021 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Le rôle des sages-femmes dans la réduction des inégalités sociales d’accès au dépistage du cancer du col de l’utérus
  • Béatrice Jacques
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Non-exposition au microbiote vaginal lors de la naissance par césarienne et surpoids
  • Pauline Le Goaziou

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
La compra de artículos no está disponible en este momento.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.