Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Syndrome hépatorénal - 01/01/99

[7-034-D-60]
Juan Rodés : Professeur de médecine, chef du service d'hépatologie
Unitat d'Hepatología, Hospital Clínic I Provincial de Barcelona, Villarroel, 170, 08036 Barcelona  Espagne

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 4
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 0

Resumen

Les altérations de la fonction rénale présentes chez les patients porteurs de cirrhose sont dues à une réponse neurohumorale homéostatique pour compenser l'intense vasodilatation artérielle systémique secondaire à la vasodilatation qui apparaît dans la circulation splanchnique provoquée par l'hypertension portale.

La rétention de sodium est l'altération de la fonction rénale la plus fréquente observable dans la cirrhose et elle joue un rôle fondamental dans la formation d'ascite et d'oedème. La quantité totale de liquide extracellulaire accumulé comme l'ascite ou l'oedème dépend de l'équilibre existant entre l'ingestion et l'excrétion de sodium.

Un grand nombre de malades d'ascite ont en plus une incapacité à excréter l'eau du rein. Dans les cas où cette perturbation est plus intense apparaît une hyponatrémie dilutionnelle.

Le syndrome hépatorénal (SHR) est la dernière perturbation des altérations de la fonction rénale dans la cirrhose hépatique et il est dû à une intense vasoconstriction au niveau de la circulation rénale. Les malades qui présentent une rétention d'eau et de sodium très marquée risquent de développer un SHR. L'étude de la fonction rénale est très utile pour évaluer le pronostic des malades cirrhotiques avec ascite. Les malades avec une intense rétention rénale d'eau et de sodium ont une survie minime et ils doivent être considérés comme de possibles candidats à inclure dans un programme de transplantation hépatique. Le traitement pour le SHR n'est pas encore bien défini. Néanmoins, on a récemment constaté que l'administration de vasoconstricteurs (ornipressine) avec une perfusion intraveineuse d'albumine visant à dilater le volume plasmatique pendant une large période de temps (15 jours) ou la réalisation d'une dérivation portosystémique percutanée intrahépatique (DPPI), sont capables de prévenir le SHR. Cependant, ces données doivent être vérifiées par des études cliniques prospectives.

Esquema



© 1999  Elsevier, Paris. Reservados todos los derechos.

Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Physiopathologie clinique et traitement des syndromes oedémateux ascitiques du cirrhotique
  • Angels Ginés, Juan Rodés
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Chirurgie digestive chez le patient cirrhotique (hors hépatectomie)
  • C. Sabbagh, E. Nguyen-Khac, H. Dupont, J.-M. Regimbeau

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.