Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Associés aux soins habituels, des exercices du plancher pelvien débutés en préopératoire limitent le risque d’incontinence post-prostatectomie - 24/06/08

Doi : KIN-06-2008-00-78-1779-0123-101019-200805723 

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

RÉSUMÉ DE BURGIO KL, GOODE PS, URBAN DA, MG, LOCHMLAUR JL, BUESCHEN A, REDDEN DT.

Preoperative biofeedback assisted behavioral training to decrease post-prostatectomy incontinence : a randomized, controlled trial. J Urol 2006;175:196-201.

Préparé par Mark Elkin, Rédacteur, CAP

Question : L’adjonction d’exercices du plancher pelvien débutés en préopératoire peut-elle améliorer l’efficacité des soins postopératoires usuels chez les hommes subissant une prostatectomie radicale ?

Méthode : Étude randomisée contrôlée réalisée dans un centre médical tertiaire et des cliniques privées aux États-Unis. Évaluation des résultats par des cliniciens sans connaissance de l’intervention effectuée.

Participants : Des hommes candidats à une prostatectomie réglée. Les critères d’exclusion étaient une histoire de prostatectomie, plus de deux épisodes d’incontinence dans les six mois précédant l’intervention et des troubles cognitifs. Cent vingt-cinq hommes étaient randomisés pour inclusion dans le groupe intervention (n = 63) ou le groupe témoin (n = 62). Six et sept patients respectivement dans le premier et deuxième groupe finalement n’avaient pas eu de chirurgie et étaient retirés de l’étude.

Interventions : le groupe intervention participait à un programme d’entraînement des muscles du périnée par conditionnement rétroactif (biofeedback) avec des séances quotidiennes à l’apprentissage du contrôle des muscles du plancher pelvien. Il s’agissait de trois séances de 15 contractions à maintenir jusqu’à dix secondes avec un intervalle de repos de deux à dix secondes ainsi que des exercices d’interruption ou de ralentissement du flux urinaire au cours de la miction, effectués une fois par jour. Les patients étaient encouragés à continuer cet entraînement quotidiennement jusqu’au jour de l’intervention chirurgicale, puis à nouveau après ablation de la sonde. Dans le groupe témoin, il n’y avait pas d’intervention préopératoire. Après l’ablation de la sonde, le chirurgien encourageait les patients du groupe témoin à faire des exercices d’interruption ou du ralentissement du flux urinaire une fois par jour.

Évaluation : Le critère de jugement principal était le délai jusqu’à la continence, évaluée à partir d’un cahier d’auto-évaluations à six semaines, à trois mois et à six mois. La continence était définie comme l’absence de pertes urinaires pendant 24 heures sur trois auto-évaluations consécutives de 24 heures ou sur une auto-évaluation d’une semaine. Des questionnaires sur la sévérité de l’incontinence, l’utilisation de garnitures, la reprise du travail et la qualité de vie étaient complétés à six semaines, à trois mois et à six mois.

Résultats : À six mois, l’analyse des résultats montre un retour à la continence significativement plus rapide dans le groupe intervention avec un délai médian de 3,5 mois contre plus de six mois, p = 0,04. Les autres effets bénéfiques à six mois étaient une réduction significative de : l’incontinence sévère (Odds ratio (OR) 0,29 [intervalle de confiance de 95 % 0,09 à 0,94]) ; l’utilisation de garnitures (0,44 [0,24 à 0,99]) ; l’incontinence déclenchée par la toux (0,29 [0,13 à 0,66]) ; l’éternuement (0,38 [0,17 à 0,86]) ; et par le passage à la station debout (0,36 [0,13 à 0,94]). La qualité de vie, l’impact de l’incontinence et la reprise du travail et des activités quotidiennes n’étaient pas différents entre les deux groupes.

Conclusion : Pour les hommes subissant une prostatectomie, l’adjonction aux soins habituels d’un entraînement au contrôle des muscles du plancher pelvien par la méthode de conditionnement rétroactif (biofeedback) associé aux exercices pré et postopératoires peuvent réduire l’incontinence postopératoire.

[Odds ratios et intervalles de confiance de 95 % calculés par le rédacteur CAP]




© 2008 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 8 - N° 78

P. 12 - juin 2008 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Cinématique et cinétique de la hanche, du genou, et de la cheville lors de la montée et descente des escaliers chez des individus jeunes et sains
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Apport de la Thérapie Normotensive dans le traitement de l’hémiplégie et de la maladie de Parkinson
  • Gilles Orgeret, Thierry Gavardin, Guy Hoffmann

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.