Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Anticorps anti-peptides cycliques citrullinés dans le lupus érythémateux systémique - 21/10/09

Doi : 10.1016/j.rhum.2009.07.002 
Yi Zhao a, Jing Li b, Xiao-xia Li a, Chun Li c, Lin Li a, Zhan-guo Li c,
a Service de rhumatologie et allergie, Xuanwu Hospital, Capital Medical University, Beijing, Chine 
b Graduate University of Chinese Academy of Sciences, Beijing, Chine 
c Service de rhumatologie et immunologie, People’s Hospital, Peking University, 11 Xizhimen South St., Beijing 100044, Chine 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

páginas 8
Iconografías 3
Vídeos 0
Otros 0

Résumé

Contexte

Les anticorps anti-peptides cycliques citrullinés (ACCP) sont des marqueurs spécifiques reconnus dans le diagnostic de polyarthrite rhumatoïde (PR). Cependant, ces anticorps peuvent également être détectés dans d’autres maladies rhumatologiques, notamment dans le lupus érythémateux systémique (LES). Des études récentes ont montré que les ACCP sont associés à une polyarthrite érosive chez les patients atteints de lupus. La signification clinique des ces anti-CCP dans le LES nécessite d’être étudiée de manière plus approfondie dans la mesure où la polyarthrite érosive n’est pas observée fréquemment dans le LES et que beaucoup de patients avec une polyarthrite non érosive sont également ACCP+.

Objectif

Rechercher la prévalence et la signification clinique des anticorps anti-CCP chez des patients chinois atteints de LES.

Méthodes

Les anti-CCP ont été recherchés avec la deuxième génération de test de dépistage à partir des sérums de 138 patients atteints de LES. L’association entre les anti-CCP et les signes biologiques et cliniques, notamment la polyarthrite, a été analysée chez ces patients.

Résultats

La prévalence des anti-CCP était de 13,8 % (19/138) chez les patients chinois atteints de LES. Soixante-dix des 138 patients avaient une polyarthrite, dont 14 étaient anti-CCP+. Les ACCP étaient retrouvés plus fréquemment et de manière significative chez les patients qui présentaient une polyarthrite, que chez les patients sans polyarthrite (20 % versus 7,4 %, p<0,05). Une corrélation statistique entre les anti-CCP et le facteur rhumatoïde (FR) a été retrouvée chez les patients lupiques avec polyarthrite (r=0,36, p=0,002). La fréquence de la polyarthrite était significativement plus élevée chez les patients avec anti-CCP que sans anti-CCP (73,7 % versus 47,1 %, p<0,05). Huit des 138 patients avaient des érosions articulaires radiographiques. La polyarthrite érosive était observée plus souvent chez les patients anti-CCP+ que chez les patients anti-CCP− (35,7 % versus 5,4 %, p<0,001). En outre, deux patients anti-CCP− et FR− qui avaient une polyarthrite érosive présentaient des anticorps anti-RA33. Dans notre étude, les huit patients atteints de LES avec polyarthrite érosive remplissaient les critères ACR de 1987 pour la PR. Pour les autres paramètres cliniques et de biologiques, il n’y avait pas de différence entre les patients lupiques avec ou sans polyarthrite, ni entre les patients anti-CCP+ et anti-CCP−.

Conclusion

Les ACCP étaient positifs chez 13,8 % des patients chinois atteints de LES ; leur présence est étroitement associée à une polyarthrite débutante et à une érosion osseuse.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Lupus érythémateux systémique, Polyarthrite, Anticorps anti-peptides cycliques citrullinés

Keywords : Systemic lupus erythematosus, Arthritis, Anticyclic citrullinated peptides antibodies


Esquema


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais sa référence anglaise dans le même volume de Joint Bone Spine (doi: 10.1016/j.rhum.2009.07.002).


© 2009  Société Française de Rhumatologie. Publicado por Elsevier Masson SAS. Todos los derechos reservados.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 76 - N° 9

P. 873-880 - octobre 2009 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Une prévalence faible et stable de la polyarthrite rhumatoïde dans le Nord–Pas-de-Calais, une singularité régionale en France et en Europe ?
  • Emmanuel Biver, Véronique Beague, David Verloop, Dominique Mollet, Dominique Lajugie, Guy Baudens, Patrick Neirinck, René Marc Flipo
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Augmentation de la prévalence de la sensibilisation allergique chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde traités par anti-TNF
  • Pedro Machado, Alexandra Santos, Celso Pereira, Carlos Loureiro, Jorge Silva, Celso Chieira, Armando Malcata

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
La compra de artículos no está disponible en este momento.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.