Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Iatrogénie médicamenteuse oesogastrique (anti-inflammatoires non stéroïdiens et dérivés salicylés exclus) - 11/02/10

[9-100-A-12]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(10)50850-2 
N. Pluvinage : Interne des hôpitaux des Armées, P. Carassou : Interne des hôpitaux des Armées, M.-P. Massoure : Assistante des hôpitaux des Armées, G. Cinquetti : Assistant des hôpitaux des Armées, C. Bredin : Praticien certifié des hôpitaux des Armées, P. Rey  : Professeur agrégé du Val-de-Grâce, chef de service
Service des maladies digestives, Hôpital d'instruction des Armées Legouest, 27, avenue de Plantières, BP 90001, 57077 Metz cedex 3, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 10
Iconografías 8
Vídeos 0
Otros 1
Artículo archivado , publicado en el tratado Gastro-entérologie

Résumé

Les oesophagites médicamenteuses sont des pathologies sous-estimées liées à l'agression directe de la muqueuse oesophagienne par un médicament solide, dont le temps de transit a été anormalement prolongé dans l'oesophage. Elles sont souvent favorisées par une prise médicamenteuse inadéquate. Devant être évoquées devant la séquence dysphagie et/ou odynophagie au décours d'un traitement oral, elles sont confirmées par une endoscopie digestive haute avec réalisation de biopsies dans les cas douteux. Plus d'une centaine de médicaments responsables ont été rapportés. En dehors des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et des salicylés, exclus de cet article, les cyclines et les bisphosphonates sont actuellement les médicaments le plus fréquemment cités, le chlorure de potassium, les sels de fer et le bromure d'émépronium ayant été particulièrement impliqués dans les données plus historiques. Les patients âgés ou porteurs d'une anomalie oesophagienne sont plus exposés. L'évolution est habituellement rapidement favorable, même si des complications graves peuvent survenir, à type d'hémorragie, de perforation et/ou de sténose. La prise en charge repose sur l'arrêt du médicament incriminé et un traitement symptomatique empirique (pansements gastriques, sucralfate, antisécrétoires et antalgiques). La prévention, simple et efficace, consiste à ingérer ces médicaments avec un grand verre d'eau en position debout ou assise, et à ne pas s'allonger immédiatement après leur prise. La majorité des gastrites médicamenteuses est liée à la prise d'AINS et/ou d'aspirine. L'association entre la prise de corticostéroïdes et la survenue d'ulcères gastroduodénaux a été un sujet de controverse. La corticothérapie ne justifierait de précautions particulières que dans certaines situations à risque : antécédents d'ulcères, dose totale élevée ou association à un traitement par AINS. Les anticoagulants ne sont pas directement responsables de lésions muqueuses gastriques mais favorisent le saignement de lésions préexistantes. Toute hémorragie digestive sous anticoagulant doit faire rechercher une lésion sous-jacente. Les risques potentiels des traitements prolongés par les inhibiteurs de la pompe à protons, liés à une réduction de l'acidité gastrique à l'origine d'une hypergastrinémie physiologique, sont controversés. Cette classe thérapeutique est très bien tolérée, aussi bien à court qu'à long terme.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Iatrogénie, Œsophagite médicamenteuse, Gastrite médicamenteuse, Complications


Esquema


© 2010  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.