Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Lésions prénéoplasiques de l'anus - 10/08/10

[9-084-E-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(10)53131-6 
C. Lobry  : Chef de clinique-assistant, L. Abramowitz : Praticien hospitalier
Service d'hépato-gastroentérologie, Hôpital Bichat, 46, rue Henri-Huchard, 75722 Paris cedex 18, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 10
Iconografías 10
Vídeos 0
Otros 1

Résumé

L'infection à human papilloma virus (HPV) est la première infection sexuellement transmissible dans le monde. Tous les HPV ont un tropisme pour les épithéliums épidermoïdes et ils sont responsables, selon leur type, des verrues vulgaires ou de maladies sexuellement transmissibles (HPV 6 et 11 bénins ; HPV 16, 18 oncogènes). L'infection HPV, très fréquente lors des premiers rapports, est rapidement résolutive. La persistance du virus est favorisée par le type HPV 16, l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et l'immunosuppression de manière générale. Le cancer de l'anus est un cancer rare, mais dont la fréquence augmente, pour lequel une infection par HPV est trouvée dans près de 90 % des cas et dont le risque est multiplié par dix à 30 en cas d'infection par HPV 16 ou 18. De plus, les facteurs de risque du cancer épidermoïde de l'anus sont communs à ceux de l'infection HPV. Comme dans les localisations génitales, l'infection à HPV à l'anus revêt principalement deux formes cliniques : les condylomes acuminés et les condylomes plans qui sont trouvés chez 10 % à 34 % des patients infectés par le VIH selon les études et selon la pratique ou non de rapports anaux, contre moins de 2 % chez les patients non infectés par le VIH. Les condylomes sont des lésions précancéreuses car la dysplasie, lésion prénéoplasique, survient plus fréquemment à leur niveau qu'en muqueuse saine. La dysplasie anale est classée selon la sévérité des atypies cytonucléaires en anal intraepithelial neoplasia (AIN) I à III correspondant à une dysplasie de bas à haut grade. Ses facteurs de risques sont identiques à ceux des condylomes et elle survient préférentiellement en cas de condylome intracanalaire. Les progrès thérapeutiques concernant le VIH n'ont pas permis de réduire l'incidence des dysplasies de haut grade. Il est donc nécessaire de dépister les condylomes par anuscopie chez ces patients, de rechercher les autres localisations, de dépister le partenaire et d'informer le patient sur le mode de contamination, le haut risque de récidive nécessitant un suivi proctologique. Les traitements des condylomes reposent sur l'Imiquomod et l'électrocoagulation, l'exérèse étant réservée à l'analyse histologique en cas de suspicion de dysplasie. La photothérapie dynamique est en évaluation.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Cancer anal, HPV, Épithélium épidermoïde, Condylome, Dysplasie, AIN, VIH, Dépistage


Esquema


 Cet article a fait l'objet d'une prépublication en ligne : l'année du copyright peut donc être antérieure à celle de la mise à jour à laquelle il est intégré.


© 2010  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Prise en charge du cancer du canal anal
  • V. Vendrely, A. Rullier, C. Laurent
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Hémorroïdes
  • A. Senéjoux

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.