Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Conduite à tenir face à une douleur abdominale chronique - 24/01/11

[9-125-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(11)20583-2 
S. Rostaing-Rigattieri , B. Dang-Vu, G. Lenclud, J. Guérin
Centre d'évaluation et traitement de la douleur, Hôpital Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 15
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 13

Résumé

Une douleur abdominale chronique est une douleur qui évolue depuis au moins 3 mois. Elle retentit sur le comportement et la qualité de vie du patient. Le traitement symptomatique nécessite une évaluation préalable rigoureuse à l'aide d'outils validés. Le diagnostic du mécanisme physiopathologique de la douleur (nociceptif, neuropathique, ou mixte) est indispensable pour orienter la thérapeutique. Les pathologies viscérales peuvent se manifester sous forme de douleurs projetées, rendant le diagnostic étiologique plus difficile. Dans le cadre d'une maladie cancéreuse d'origine digestive, la prévalence de la douleur augmente avec l'évolution du cancer, en lien avec la tumeur et son extension, les traitements carcinologiques ou une affection intercurrente. En cours d'évolution du cancer du pancréas et du cancer colorectal, la prévalence de la douleur est très élevée. Le soulagement de la douleur cancéreuse fait souvent appel à des associations d'antalgiques, dont les opioïdes forts, et à des médicaments spécifiques en cas de douleur neuropathique associée, à savoir les antidépresseurs tricycliques et les antiépileptiques. L'arsenal thérapeutique actuel et les recommandations de bonnes pratiques permettent de soulager plus de 90 % des douleurs abdominales d'origine cancéreuse. En cas de douleurs rebelles, ou a recours à des alternatives thérapeutiques : rotation d'opioïdes, administration d'opioïdes par pompe d'antalgie autocontrôlée, blocs neurolytiques parfois (recommandés plus précocement), voire antalgie périmédullaire. Parmi les douleurs abdominales chroniques non malignes, les douleurs fonctionnelles sont de loin les plus fréquentes, chez l'adulte comme chez l'enfant. Il s'agit du syndrome de l'intestin irritable et du syndrome de douleur abdominale fonctionnelle, qui ne relèvent pas de traitements spécifiques. Une meilleure compréhension des mécanismes physiopathologiques qui les sous-tendent devrait permettre d'adapter la démarche thérapeutique, d'où l'importance de la recherche clinique dans ce domaine. Les douleurs abdominales sont également fréquentes dans les maladies intestinales chroniques inflammatoires, notamment lorsqu'elles sont intriquées à des douleurs fonctionnelles, ce qui rend leur démembrement particulièrement complexe. La pancréatite chronique est également pourvoyeuse de douleurs abdominales chroniques invalidantes, au traitement symptomatique difficile, qui peuvent conduire à un traitement interventionnel. Dans tous les cas, une relation médecin-malade de qualité et une collaboration entre les différents médecins en charge du patient permettent d'optimiser le soulagement de la douleur. Les structures spécialisées d'évaluation et traitement de la douleur peuvent apporter leur aide en cas de difficulté.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Douleur abdominale, Douleur chronique d'origine digestive, Douleur cancéreuse, Maladies intestinales chroniques inflammatoires (MICI), Douleur abdominale fonctionnelle, Syndrome de l'intestin irritable, Pancréatite chronique


Esquema


 Cet article a fait l'objet d'une prépublication en ligne : l'année du copyright peut donc être antérieure à celle de la mise à jour à laquelle il est intégré.


© 2011  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Traitement des pathologies tumorales du péritoine
  • D. Calabrese, L. Bifulco, R. Kianmanesh, S. Msika
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Suivi des patients atteints de cancer : interactions ville-hôpital et implication du médecin traitant
  • S. Vignot, D. Varin, P. Romand-Monnier, M. Vignot, D. Solub

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.