Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Conduite à tenir devant un patient ayant un syndrome de Wolff-Parkinson-White - 01/01/96

[11-035-G-10]
Louis Guize : Professeur des Universités, praticien hospitalier, chef de service
Service de cardiologie A, Hôpital Broussais, 96, rue Didot, 75647  Paris cedex 14 France
Thomas Lavergne : Praticien hospitalier
Xavier Copie : Chef de clinique-assistant
Jean-Yves Le Heuzey : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Artículo archivado , publicado en el tratado Cardiologie
y reemplazado por un artículo más reciente: clic aquí para acceder

Resumen

Le syndrome de Wolff-Parkinson-White (WPW), caractérisé par un aspect électrocardiographique de préexcitation ventriculaire anormal et des accès de tachycardies paroxystiques supraventriculaires (cf Préexcitations ventriculaires, Encyclopédie médico-chirurgicale, fascicule 11-003-H-10), représente une entité rythmologique habituellement bénigne mais souvent gênante, parfois invalidante [24]. Certaines formes, en raison de leurs caractéristiques électrophysiologiques et/ou du terrain, peuvent être très mal tolérées, voire létales. Le risque de mort subite, estimé à 1 ‰ par an chez l'adulte [8, 11, 12, 24], justifie qu'une évaluation pronostique aussi précise que possible soit effectuée. Celle-ci doit être systématique devant tout WPW, même asymptomatique, car dans certains cas la première arythmie peut être mortelle. Or l'on dispose aujourd'hui d'une technique thérapeutique interventionnelle radicale : l'ablation, par cathétérisme, du faisceau accessoire (faisceau de Kent) [22]. Cette méthode, remarquable dans son efficacité et sa bonne tolérance avec l'utilisation de courants de radiofréquence [9, 13], n'est toutefois pas totalement dénuée de risque [10] et ne doit pas être effectuée sans discernement.

La conduite à tenir en présence d'un WPW consistera tout d'abord, s'il est symptomatique, à analyser le type et la tolérance des arythmies. Le cas échéant, un traitement d'urgence sera appliqué. L'existence d'arythmies sévères ou mal tolérées devra conduire rapidement à une ablation.

Dans les autres cas, y compris en présence d'un WPW asymptomatique, plusieurs démarches devront être effectuées pour en évaluer le risque et décider de l'option thérapeutique. Ainsi les électrocardiogrammes (ECG) standards, de longue durée, d'effort et l'échocardiogramme feront partie du bilan systématique, complété dans la plupart des cas par l'exploration électrophysiologique, au moins par voie transoesophagienne.

Esquema



© 1996  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS - Reservados todos los derechos

Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.