Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Histoire naturelle de la pancréatite chronique alcoolique - 09/08/07

[7-105-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(07)46445-2 
P. Lévy , P. Ruszniewski
Service de gastroentérologie-pancréatologie, pôle des maladies de l'appareil digestif, Université Denis Diderot-Paris VII, hôpital Beaujon, AP-HP, 92118 Clichy cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 21
Iconografías 22
Vídeos 0
Otros 1

Résumé

Le diagnostic de pancréatite chronique repose sur la présence d'anomalies canalaires typiques, de calcifications pancréatiques, d'une insuffisance pancréatique exocrine ou sur une pièce histologique. L'obtention du diagnostic de certitude peut nécessiter plusieurs années. La pancréatite chronique est d'origine alcoolique dans plus de 80% des cas. Une consommation excessive d'alcool (> 100 g/j) de 10 à 20 ans est nécessaire pour sa survenue. L'âge moyen des premiers symptômes se situe entre 40 et 50 ans. Des cofacteurs environnementaux ou génétiques pourraient expliquer la susceptibilité pancréatique de certains malades alcooliques. Les principales manifestations de la pancréatite chronique sont : les douleurs présentes dans 80 % des cas et qui disparaissent après 10 ans d'évolution ; les pancréatites aiguës dans la moitié des cas, survenant dans les 5 premières années d'évolution ; les pseudokystes nécrotiques ou rétentionnels dans 40 % des cas, survenant rarement après la dixième année d'évolution ; une compression de la voie biliaire principale, dans un tiers des cas, généralement asymptomatique et pouvant générer des lésions hépatiques sévères ; un diabète et une insuffisance pancréatique exocrine dont la survenue est presque inéluctable après 10-15 ans d'évolution. La surmortalité constatée chez les malades ayant une pancréatite alcoolique est de l'ordre de 35% après 20 ans d'évolution. Elle est surtout due aux complications non pancréatiques de l'alcoolotabagisme, la pancréatite chronique n'étant directement responsable que d'un quart des décès.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Pancréatite chronique, Alcoolisme, Anomalies canalaires, Calcifications pancréatiques, Insuffisance pancréatique exocrine

Esquema


© 2007  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Pancréatite médicamenteuse
  • L. Heyries, J.-P. Bernard, A. Guillin-Poujol, J. Sahel
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Pancréatites héréditaires
  • J. Lamoril, P. Bouizegarène, V. Da Silva, J.-C. Deybach

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.