Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

À la recherche (« active ») de renseignements cliniques pertinents - 20/12/11

Doi : RFL-01-2012-42-438-1773-035X-101019-201106821 

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!


Dans le N° 437 de la RFL, nous abordions le thème de l’interprétation du compte rendu. Son corollaire amont concerne bien sûr le recueil de renseignements cliniques pertinents. La norme ISO 15 189 (§ 5.1.4d ; § 5.4.1 ; § 5.4.3c1 et c6), le document SH REF 02 (§ 4.4 ; § 4.5 ; § 4.7 ; § 5.4), le document SH GTA 01 (page 17/79, § 6.7 « Prestations de conseil » ; § 6.10 page 32/76, « Amélioration continue : taux de demandes non-conformes ») et enfin le Rapport au Président de la République (page 42/195 au § « La médicalisation renforcée de la discipline ») relatif à l’Ordonnance n° 2010-49 du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale » insistent sur cette évidence de nécessité de « recherche active » de renseignements cliniques pertinents.

La prescription médicale est un contrat tacite entre trois parties : le prescripteur, le patient et le biologiste. Ce contrat doit être revu.

S’agissant d’un contrat qui se modifie à la réception de chacune des ordonnances de prescription, chaque contrat « mérite » d’être individuellement revu par la personne habilitée.

Plusieurs situations peuvent amener l’évaluateur technique missionné par le Cofrac à constater une situation d’écart du LBM audité.

Cette situation d’écart doit être pondérée par une observation attentive sur le site (différence entre clientèle directe et échantillons issus de « ramassage », ou issus de prélèvements effectués par des auxiliaires médicaux indépendants ; différence entre LBM privé et LBM appartenant à une structure de soins, différence entre un LBM (quel que soit son statut) « passif » et LBM « actif » au regard de cette recherche de renseignements).

L’évaluateur technique ne dispose pas (sauf les recommandations indiquées dans les référentiels) – cf supra – d’un outil objectif d’appréciation du degré de cohérence entre le comportement du LBM audité et les exigences normatives et/ou opposables. De sorte que, là encore, son appréciation de la situation sera associée à sa propre expérience et son niveau de sensibilité au respect des susdites exigences.

Diable ! Évaluation évaluateur-dépendante. Encore ?

Esquema



© 2012 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 42 - N° 438

P. 8-11 - janvier 2012 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Au bord de 2012, rien que des bonnes nouvelles…
  • Claude Naudin
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Mélanome/cancer rénal, un gène en commun
  • Jean-Marie Manus

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.