Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Ruptures du ligament croisé antérieur au cours du cycle menstruel chez les skieuses de loisir - 05/09/13

Doi : 10.1016/j.rcot.2013.03.045 
N. Lefevre a, , b , Y. Bohu a, b, S. Klouche a, J. Lecocq c, S. Herman a, b
a Clinique du sport Paris V, 36, boulevard Saint-Marcel, 75005 Paris, France 
b Institut de l’appareil locomoteur Nollet, 75017 Paris, France 
c Hôpitaux universitaires de Strasbourg, 67098 Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Résumé

Introduction

Les femmes auraient quatre à huit fois plus de risque que les hommes d’avoir une rupture du ligament croisé antérieur (LCA). Ce risque semble plus important lors de la phase pré-ovulatoire du cycle menstruel que durant la phase post-ovulatoire. L’objectif principal de l’étude était de décrire la répartition des lésions du LCA au cours du cycle menstruel dans une large population de skieuses de loisir.

Patientes et méthodes

Une étude prospective a été réalisée durant la saison 2010–2011 auprès des femmes ayant présenté une rupture du LCA lors de la pratique du ski. Un questionnaire était rempli par la patiente lors de la consultation avec le médecin de montagne. Les patientes étaient invitées à préciser la date des dernières règles (DDR) et leur méthode contraceptive. Sur les 229 ruptures diagnostiquées, 57 patientes ont été exclues : 41 âgées en moyenne de 47±9ans n’étaient plus réglées et 16 avaient des cycles irréguliers ou une DDR supérieure à 30jours. Cent soixante-douze patientes âgées en moyenne de 34±8,7ans ont été incluses.

Résultats

Cinquante-huit (33,72 %) étaient en phase folliculaire, 63 (36,63 %) en phase ovulatoire et 51 (29,65 %) en phase lutéale. La différence par rapport à la distribution théorique (risque identique quel que soit le jour du cycle menstruel) était fortement significative (χ2=48,32 ; p=0,00001). Cinquante-trois patientes sur 172 (30,8 %) étaient sous contraceptifs oraux. Les lésions du LCA étaient 2,4 fois plus nombreuses en phase préovulatoire qu’en phase post-ovulatoire aussi bien chez les patientes sous contraceptifs oraux que celles ayant un autre mode contraceptif : 85/119 (71,4 %) vs 36/53 (67,9 %), p=0,64.

Conclusion

Cette série confirme que le risque de rupture du LCA au ski chez la femme n’est pas constant durant le cycle menstruel, les lésions étant 2,4 fois plus nombreuses en phase pré-ovulatoire qu’en post-ovulatoire. La contraception orale ne semble pas avoir d’effet protecteur.

Niveau d’évidence

IV. Étude rétrospective de cohorte.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : LCA, Risque d’accident, Cycle menstruel, Skieuses


Esquema


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2013  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 99 - N° 5

P. 476-481 - septembre 2013 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • Ostéosynthèse mini-invasive des fractures fémorales inter-prothétiques de type B et C
  • M. Ehlinger, J. Czekaj, P. Adam, D. Brinkert, G. Ducrot, F. Bonnomet
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Évaluation du traitement chirurgical de la rupture du tendon calcanéen sur une série de 31 athlètes
  • R. Jallageas, J. Bordes, J.-C. Daviet, C. Mabit, C. Coste

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.