Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

La mesure continue de l’impédance des tissus peut-elle être un paramètre discriminatif lors d’un bloc nerveux échoguidé ? - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.362 
M. Ould Chikh , B. Abbal, O. Choquet, X. Capdevila
 Département d’Anesthésie et Réanimation, Hôpital Lapeyronie, CHU de Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Introduction

La mesure d’impédance électrique permet de différentier différents types de tissus. Elle pourrait optimiser les données de positionnement de l’extrémité de l’aiguille lors d’un bloc nerveux [1]. L’objectif de cette étude était d’observer les variations d’impédance réelle lors de la traversée des tissus jusqu’à la structure nerveuse ciblée avant et pendant l’injection d’AL afin de déterminer son caractère discriminatif (Impédance data loggerÒ+HNS12 BBraun, Allemagne) lors d’un bloc échoguidé (Échographe S7Ò, sonde matricielle, GE healthcare, États-Unis).

Matériel et méthodes

Avec accord du CPP, l’étude prospective observationnelle a été menée dans notre unité d’anesthésie orthopédique. Des mesures continues d’impédance électriques réelles ont été réalisées lors de blocs nerveux périphériques échoguidés. Cinq mesures d’impédance ont été relevées avant, au moment et après le passage du fascia profond (épimysium musculaire), ainsi qu’avant et après l’injection d’AL. L’Intensité Minimale de Stimulation (IMS) a également été notée avant l’injection de 1mL d’AL.

Résultats

Trente-trois blocs nerveux échoguidés ont été réalisés (13 blocs axillaires, 9 fémoraux, 4 sciatiques poplités, 3 supra-claviculaires, 3 infra-claviculaires, 1 obturateur). L’AL était localisé au décours de l’injection à 26 reprises en sous-paraneural, 5 en épineural (involontairement) et 2 en extraneural. L’impédance dans le muscle ou le tissu pariétal avant l’épimysium musculaire était de 2,92±0,81kΩ ; au contact du fascia l’impédance s’élevait à une valeur de 4,4±0,94kΩ (variation de variation de 33 %±14 % ; p<0,05). Après le passage du fascia musculaire, la valeur d’impédance chutait à 3,04±0,70kΩ. Après progression de l’aiguille, l’impédance moyenne avant l’injection était de 2,48±0,85kΩ (sans tenir compte de sa localisation finale : sous-paraneural, épineural ou extraneural). Après injection, sa valeur était de 0,86±0,25kΩ (variation de 62 %±12 % ; p<0,001) (Fig. 1). En analyse post-hoc, après relecture des vidéos, l’impédance en extraneural était de 2,85±2,19kΩ avec une IMS moyenne de 2,85±2,19mA ; l’impédance pour une injection sous-paraneurale était de 2,4±0,7kΩ avec une IMS moyenne de 0,54±0,57mA ; l’impédance en épineural était de 2,62±1,2kΩ avec une IMS moyenne de 0,32±0,16mA.

Discussion

L’impédance réelle lors de la progression de l’aiguille au cours d’un bloc nerveux croît lors du passage du fascia profond (tissu dense peu ionisé) et décroît après le passage de l’épimysium musculaire et après l’injection d’AL (solution ionisée). À intensité constante, ces variations s’accompagnant d’une variation proportionnelle du voltage (V=RxI). Les modifications du champ électrique peuvent expliquer la disparition de la réponse motrice en lâchant l’aiguille ou l’augmentation de l’IMS lors de l’injection. En revanche, cette mesure globale d’impédance ne semble pas différentier les localisations cibles recherchées pour la pointe de l’aiguille avant l’injection anesthésique.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Esquema


© 2014  Publicado por Elsevier Masson SAS.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Vol 33 - N° S2

P. A215-A216 - septembre 2014 Regresar al número
Artículo precedente Artículo precedente
  • La mesure continue de la pression tissulaire basale ou lors des injections peut-elle être un paramètre discriminatif ou protecteur lors d’un bloc nerveux échoguidé
  • A. Badouin, O. Choquet, B. Abbal, X. Capdevila
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Relation entre la longueur de nerf au contact de l’anesthésique local et le délai d’installation et la durée de l’analgésie après un bloc du nerf sciatique dans la région poplitée
  • E. Fournel, C. Fauche, E. Marret, L. Delaunay

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.