Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Apport du pathologiste en hépatologie - 06/04/15

[7-010-A-20]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(15)59734-9 
D. Wendum
 Service d'anatomie et cytologie pathologiques, Hôpital Saint-Antoine, AP-HP, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75571 Paris cedex 12, France 

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 5
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 1

Resumen

L'examen anatomopathologique d'une biopsie hépatique peut apporter des éléments concernant le diagnostic d'une pathologie, son pronostic et la modulation du traitement. Cependant, la biopsie hépatique est un acte invasif avec un risque peu fréquent de complications mais qui peuvent être graves. Elle n'est donc indiquée que si elle apporte des informations importantes qui ne peuvent être fournies par d'autres techniques avec autant de précisions. Les indications de la biopsie sont donc dépendantes des techniques histologiques possibles, des possibilités thérapeutiques et des techniques alternatives existantes et de leurs performances. Pour les pathologies hépatiques diffuses, la biopsie doit être de taille suffisante pour représenter l'ensemble du foie (de 20 à 25 mm avec de préférence des aiguilles de 16 gauges [G]). Le prélèvement est en général fixé par immersion immédiate dans du formol dilué. Il existe des situations où le prélèvement ne doit pas être fixé : suspicion de stéatose microvacuolaire, nécessité d'un examen en immunofluorescence directe (typage d'amylose par exemple), tumeur pédiatrique, suspicion de lymphome, suspicion de sarcome. Il doit alors être immédiatement transmis au laboratoire sans fixateur (à l'état « frais »). Entre la réception du prélèvement et l'obtention des lames, les différentes étapes techniques prennent en général une journée. Les lames sont colorées habituellement par hématéine-éosine (HE). Des colorations « spéciales » (du collagène et du fer par exemple) sont toujours faites pour les prélèvements hépatiques non tumoraux. Des marquages immunohistochimiques sont très souvent effectués en cas de tumeur. L'analyse anatomopathologique se fait par une analyse systématique des lésions tissulaires et l'interprétation des images en fonction du contexte clinique. Il faut donc insister sur la nécessaire communication entre le pathologiste et le clinicien qui permet l'interprétation des lésions.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Ponction biopsie hépatique, Anatomie pathologique, Prélèvement, Techniques histologiques


Esquema


© 2015  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Ponction biopsie hépatique : techniques, incidents, accidents
  • J.-F. Cadranel, J.-B. Nousbaum
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Cholangiographie par résonance magnétique
  • O. Ernst, C. Leroy

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.