Médecine

Paramédical

Autres domaines

Sommario Abbonarsi

Diagnostic et traitement des cancers superficiels de l'œsophage - 08/01/20

[9-205-A-15]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(19)92082-7 
J. Lavolé a, b, R. Coriat a, b, M. Barret a, b,
a Service de gastroentérologie et oncologie digestive, Hôpital Cochin, AP-HP, 27, rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75014 Paris, France 
b Université de Paris 

Auteur correspondant.

Résumé

Le cancer de l'œsophage est le septième cancer le plus fréquemment diagnostiqué avec une incidence de 572 000 nouveaux cas par an dans le monde et il représente la sixième cause de décès par cancer. Il en existe deux types histologiques : le carcinome épidermoïde (CE) et l'adénocarcinome (ADC) développé sur un œsophage de Barrett. Les cancers superficiels épargnent la musculeuse et sont classés T1, comprenant les cancers intramuqueux : dysplasie de haut grade et carcinome in situ (T1am1), infiltrant le chorion (T1am2), infiltrant la musculaire muqueuse (T1am3), et infiltrant la sous-muqueuse (T1b). La limite d'invasion superficielle de la sous-muqueuse est définie par une profondeur inférieure à 200 μm pour les CE et inférieure à 500 μm pour les ADC. La résection endoscopique a, ces dernières années, montré une équivalence avec la chirurgie en termes de résultats carcinologiques avec une réduction de la morbimortalité et une préservation de la qualité de vie pour une large proportion des patients atteints de cancers superficiels. Il en existe deux techniques : la mucosectomie (endoscopic mucosal resection [EMR]) et la dissection sous-muqueuse (endoscopic submucosal dissection [ESD]). L'EMR vise à réséquer la muqueuse et une partie de la sous-muqueuse. Il s'agit actuellement de la technique de référence pour la résection des ADC superficiels complétée par l'ablation de la muqueuse de Barrett résiduelle. L'ESD vise une résection plus maîtrisée, en bloc, et plus profonde jusqu'à la musculeuse. Il s'agit de la technique de référence des CE superficiels. La chirurgie est donc aujourd'hui réservée aux cas avec facteurs histopronostiques péjoratifs : envahissement profond de la sous-muqueuse, faible différenciation, présence d'embole vasculaire ou de budding. La radiochimiothérapie peut être proposée également en cas de facteurs histopronostiques péjoratifs après résection endoscopique chez des patients jugés inopérables.

Il testo completo di questo articolo è disponibile in PDF.

Mots-clés : Carcinome épidermoïde, Adénocarcinome, Endobrachyœsophage, Mucosectomie, Dissection sous-muqueuse, Radiofréquence


Mappa


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tutti i diritti riservati.
Aggiungere alla mia biblioteca Togliere dalla mia biblioteca Stampare
Esportazione

    Citazioni Export

  • File

  • Contenuto

Articolo precedente Articolo precedente
  • Tumeurs bénignes de l'œsophage
  • N. Williet, L. Rinaldi, C.-A. Petcu, X. Roblin, J.-M. Phelip
| Articolo seguente Articolo seguente
  • Cancer de l'œsophage - épidémiologie, clinique
  • B. Menahem, V. Bouvier, A. Alves

Benvenuto su EM|consulte, il riferimento dei professionisti della salute.
L'accesso al testo integrale di questo articolo richiede un abbonamento.

Già abbonato a questo trattato ?

;

Il mio account


Dichiarazione CNIL

EM-CONSULTE.COM è registrato presso la CNIL, dichiarazione n. 1286925.

Ai sensi della legge n. 78-17 del 6 gennaio 1978 sull'informatica, sui file e sulle libertà, Lei puo' esercitare i diritti di opposizione (art.26 della legge), di accesso (art.34 a 38 Legge), e di rettifica (art.36 della legge) per i dati che La riguardano. Lei puo' cosi chiedere che siano rettificati, compeltati, chiariti, aggiornati o cancellati i suoi dati personali inesati, incompleti, equivoci, obsoleti o la cui raccolta o di uso o di conservazione sono vietati.
Le informazioni relative ai visitatori del nostro sito, compresa la loro identità, sono confidenziali.
Il responsabile del sito si impegna sull'onore a rispettare le condizioni legali di confidenzialità applicabili in Francia e a non divulgare tali informazioni a terzi.