Médecine

Paramédical

Autres domaines


Abbonarsi

Évaluation de la spectroscopie de proche infrarouge dans l’évolution vers un état de mort encéphalique : étude observationnelle prospective - 30/08/14

Doi : 10.1016/j.annfar.2014.07.465 
M. Koopman , A. Nadji, S. Mirek, N. Opprecht, J.-C. Combes, N. Defrance, C. Girard
 CHU de Dijon, Dijon, France 

Auteur correspondant.

Riassunto

Introduction

La spectroscopie de proche infrarouge est une technique de mesure non invasive de l’oxymétrie tissulaire (rSO2). Son utilisation en chirurgie cardiaque et carotidienne permet d’identifier une hypoxie cérébrale liée à une hypoperfusion cérébrale. Une variation de la rSO2 supérieure à 12 % est habituellement retenue comme indicateur d’ischémie cérébrale. La mort encéphalique (ME) est définie par l’arrêt complet de la perfusion cérébrale responsable d’une abolition totale et définitive de toute activité cérébrale. L’objectif de l’étude était d’observer la rSO2 cérébrale chez les patients cérébrolésés graves évoluant vers la ME, et tenter, le cas échéant, de définir une variation ou un seuil de la rSO2 correspondant au passage en ME.

Matériel et méthodes

L’étude était prospective et observationnelle, réalisée dans le service de Réanimation Traumatologique et Neurochirurgicale du CHU de Dijon, entre avril 2013 et janvier 2014. La population ciblée était constituée de patients cérébrolésés graves pour lesquels il existait une forte suspicion d’évolution vers la ME. Le système de monitorage était l’EQUANOX™ 7600 (NONIN® Medical Inc., Plymouth, MN, États-Unis). Deux capteurs 8004CA autocollants étaient mis en place sur le front du patient à l’inclusion, un en regard de l’hémisphère gauche et l’autre en regard de l’hémisphère droit. Le diagnostic de ME était confirmé par angioscanner cérébral. Après avis du CPP, l’étude a pu être entreprise hors loi Huriet.

Résultats

Quatre-vingt deux patients cérébrolésés graves ont été hospitalisé dans notre service durant la période de l’étude. Dix-sept patients ont été inclus, et 12 d’entre eux ont présenté une évolution vers la ME. Aucun patient ne présentait un état de ME à l’inclusion. La durée moyenne entre la mise en place du monitorage et la ME était de 35,8±19,6heures. Entre les valeurs initiales, et celles relevées au moment du diagnostic tomodensitométrique de ME, nous avons observé que la rSO2 diminuait, de manière non significative, en moyenne à gauche de 4,9 % (IC95 %,–15,7 % ±5,9 %), et à droite de 3,7 % (IC95 %,–18,9 % ±11,4 %). Trois patients présentaient une diminution de plus de 12 %, et 4 patients présentaient une augmentation de la rSO2 après la ME.

Discussion

Le monitorage des patients cérébrolésés graves par l’EQUANOX™ 7600 ne semble pas avoir d’intérêt pour détecter le passage en ME. L’interprétation du signal de rSO2 chez le patient cérébrolésé grave devrait être prudente. Des altérations du parenchyme cérébral peuvent mettre à défaut les algorithmes de calcul de la rSO2 qui ont été élaborés sur cerveau sain (altération de la répartition du compartiment vasculaire et altération du « differential pathlength factor » entre autre). Pendant la mort encéphalique, le parenchyme cérébral n’est plus oxygéné, mais son métabolisme tissulaire est également aboli. L’absence de variation significative de la rSO2 pendant le passage en ME dans notre étude pourrait être expliqué par une baisse simultanée du transport et de la consommation en oxygène du tissu cérébral.

Il testo completo di questo articolo è disponibile in PDF.

Mappa


© 2014  Pubblicato da Elsevier Masson SAS.
Aggiungere alla mia biblioteca Togliere dalla mia biblioteca Stampare
Esportazione

    Citazioni Export

  • File

  • Contenuto

Vol 33 - N° S2

P. A276 - Settembre 2014 Ritorno al numero
Articolo precedente Articolo precedente
  • Comparaison de 2 techniques de conservation des greffons de donneurs décédés d’un arrêt cardiaque
  • C. Delsuc, A. Faure, X. Matillon, V. Labeye, G. Marcotte, C. Guillaume, O. Martin, B. Floccard, T. Rimmelé
| Articolo seguente Articolo seguente
  • Confirmation paraclinique du diagnostic de mort encéphalique : étude des pratiques françaises
  • E. Ferret, J.-C. Orban, P. Jambou, C. Ichai

Benvenuto su EM|consulte, il riferimento dei professionisti della salute.
L'accesso al testo integrale di questo articolo richiede un abbonamento.

Già abbonato a @@106933@@ rivista ?

Il mio account


Dichiarazione CNIL

EM-CONSULTE.COM è registrato presso la CNIL, dichiarazione n. 1286925.

Ai sensi della legge n. 78-17 del 6 gennaio 1978 sull'informatica, sui file e sulle libertà, Lei puo' esercitare i diritti di opposizione (art.26 della legge), di accesso (art.34 a 38 Legge), e di rettifica (art.36 della legge) per i dati che La riguardano. Lei puo' cosi chiedere che siano rettificati, compeltati, chiariti, aggiornati o cancellati i suoi dati personali inesati, incompleti, equivoci, obsoleti o la cui raccolta o di uso o di conservazione sono vietati.
Le informazioni relative ai visitatori del nostro sito, compresa la loro identità, sono confidenziali.
Il responsabile del sito si impegna sull'onore a rispettare le condizioni legali di confidenzialità applicabili in Francia e a non divulgare tali informazioni a terzi.