Résumé

Pendant des décennies, le traitement du diabète de type 2 était simple. En cas d'insuffisance des mesures d'optimisation du mode de vie portant sur la diététique et l'activité physique, le recours à la metformine était habituellement prôné. Si l'objectif glycémique n'était pas atteint, le choix se limitait aux sulfamides ou à l'insuline pour l'intensification du traitement. La mise sur le marché de nouvelles classes thérapeutiques et de nouvelles insulines permet aujourd'hui de mieux individualiser les prescriptions médicamenteuses. Ce progrès est particulièrement bienvenu mais nécessite de bien connaître les différents médicaments disponibles et de mettre en balance leurs avantages et leurs inconvénients en prenant en compte la dimension médicoéconomique. Cette démarche nécessite de définir une stratégie thérapeutique qui doit intégrer à la fois la gestion de l'hyperglycémie chronique mais également la prise en charge de l'ensemble des facteurs de risque cardiovasculaires. Tous ces progrès ont permis et permettront plus encore d'obtenir une diminution de l'incidence ou de l'aggravation des complications du diabète.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Diabète de type 2, Metformine, Insuline, Traitement du diabète de type 2, Facteurs de risque cardiovasculaires


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.