Résumé

Les surdités de l'adulte s'inscrivent dans des cadres nosologiques conditionnés par la nature de la surdité. La première étape diagnostique est donc une qualification du déficit auditif qui peut être une hypoacousie de transmission, de perception ou de type mixte. Elle repose avant tout sur les explorations fonctionnelles auditives (audiométrie tonale, audiométrie vocale, impédancemétrie). Le cadre nosologique dans les surdités de transmission est défini par l'aspect otoscopique. Pour les surdités de perception, le cadre nosologique dépend de la nature endo- ou rétrocochléaire de la surdité mais aussi des modalités d'installation aiguë ou brutale. L'imagerie est indispensable et repose avant tout sur le scanner de l'oreille moyenne en cas de surdité de transmission, l'imagerie par résonance magnétique (IRM) et le scanner en cas de surdité de perception.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Oto-rhino-laryngologie 2019;14(3):1-13 [20-181-A-10].


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.