Résumé

Le foie cardiaque désigne l'ensemble des anomalies cliniques, biologiques et histologiques secondaires à l'insuffisance cardiaque. Les manifestations hépatiques du foie cardiaque peuvent être aiguës ou chroniques. Cependant, les manifestations hépatiques aiguës sont le plus souvent la conséquence de la décompensation d'une cardiopathie chronique. L'insuffisance hépatique aiguë survient le plus souvent lorsqu'il existe en même temps une congestion et une hypoxie hépatiques.

Les lésions histologiques du foie cardiaque associent une nécrose hépatocytaire et une congestion prédominant dans les territoires centrolobulaires. La congestion peut être absente lorsque l'atteinte hépatique est due à une hypoxie isolée. Cependant, la congestion est fréquente chez les malades ayant une décompensation d'une cardiopathie chronique. Lorsque l'évolution de l'insuffisance cardiaque est particulièrement prolongée, une fibrose et éventuellement une cirrhose peuvent se constituer.

Chez un malade ayant une insuffisance hépatique aiguë, les arguments en faveur d'un foie cardiaque sont l'existence d'un épisode (parfois très fugace et peu symptomatique) d'insuffisance cardiaque, une augmentation brutale (habituellement supérieure à 20 fois la limite supérieure de la normale) et rapidement réversible des transaminases sériques, l'exclusion des autres causes d'insuffisance hépatique aiguë (en particulier virales et médicamenteuses) et l'existence d'une insuffisance rénale concomitante. La présence d'une dilatation des veines sus-hépatiques en échographie est également un argument en faveur de ce diagnostic, mais elle est inconstante.

Quel que soit le mode de présentation du foie cardiaque, le traitement est celui de la cardiopathie sous-jacente.



Mots-clés : insuffisance hépatique, insuffisance cardiaque, foie cardiaque, foie de choc

Plan



© 2001  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés