Résumé

Les entorses de la cheville sont l'une des lésions les plus fréquentes en traumatologie et peuvent survenir pour tout type de sport. C'est le ligament talofibulaire antérieur qui est le plus atteint et à l'origine des éventuelles séquelles (douleurs chroniques, instabilité chronique). Les lésions vont de la simple élongation à la rupture complète, avec atteinte parfois de plusieurs ligaments et lésions associées (capsulaires, tendineuses et ostéochondrales), qui font la gravité et le pronostic de l'entorse. C'est l'examen clinique 4 ou 5 jours après le traumatisme de la cheville qui reste le plus efficace et le plus utile pour la détection avec précision d'une rupture ligamentaire récente et de lésions associées. Le traitement d'une entorse récente latérale de la cheville repose sur le traitement antalgique et anti-inflammatoire, associé à une mobilisation précoce et un traitement fonctionnel associant contrôle postural et travail proprioceptif, afin de permettre une récupération rapide et, surtout, éviter la principale séquelle qu'est l'instabilité chronique latérale de cheville. Il ne faut pas méconnaître les entorses du ligament collatéral médial et de la syndesmose, beaucoup plus rares, de diagnostic souvent retardé et dont le pronostic est plus aléatoire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Entorse de cheville, Instabilité de cheville, Lésions ligamentaires, Syndesmose


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.