Le torticolis musculaire congénital est la troisième déformation néonatale en terme d’incidence (entre 0,3 et 2 %) après la dysplasie des hanches et le pied-bot varus équin. Il se définit comme une attitude asymétrique et permanente de la tête et du cou par rapport au plan des épaules, dû à une rétraction unilatérale du muscle sterno-cléido-mastoïdien dont l’anatomie complexe explique parfaitement la déviation en inclinaison homolatérale, en translation et en rotation controlatérales. Le diagnostic est aisé chez le nourrisson qui présente une diminution de mobilité de la tête (surtout les rotations), une plagiocéphalie et une tuméfaction au sein du muscle pathologique. Cette masse disparaît en quelques semaines évoluant vers la restitution ad integrum des propriétés élastiques des fibres musculaires ou au contraire vers une fibrose définitive.

Plan



© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.