Dans les atteintes proximales du plexus brachial, il se produit très fréquemment un déséquilibre des muscles rotateurs de l’épaule avec faiblesse des rotateurs latéraux et rétraction des rotateurs médiaux. En l’absence de récupération précoce ou de réanimation chirurgicale des rotateurs latéraux, le secteur de rotation latérale de l’épaule diminue progressivement jusqu’à disparaître. Il apparaît alors une déformation de la tête humérale et de la glène, aboutissant à une subluxation postérieure de l’articulation scapulo-humérale. La conséquence fonctionnelle est une limitation de l’abduction globale et de la rotation latérale de l’épaule ainsi qu’une difficulté pour porter la main à la bouche qui se manifeste par le signe du clairon, c’est-à-dire la compensation de la rotation latérale par une abduction. La déformation définitive des surfaces articulaires rend aléatoire toute tentative tardive de réanimation de la rotation latérale active par un transfert musculaire, ou simplement une arthrolyse, quelle qu’en soit la technique. La seule possibilité pour redonner un secteur de rotation latérale est alors l’ostéotomie humérale de dérotation, qui tend à équilibrer le secteur de mobilité existant.

Plan



© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.