Résumé

Le torticolis musculaire congénital est une anomalie du port de tête dont l'incidence est estimée entre 0,3 et 2 %. Il est secondaire à une rétraction du muscle sterno-cléido-mastoïdien dont l'anatomie complexe explique parfaitement la déviation en inclinaison homolatérale, en translation et en rotation controlatérales. La pathogénie reste encore mystérieuse, probablement due à un événement ischémique prénatal plutôt qu'à un traumatisme obstétrical. Le diagnostic est aisé chez le nourrisson qui présente une diminution de mobilité de la tête, une plagiocéphalie et une pseudotumeur au sein du muscle pathologique. Aucun examen complémentaire n'est alors nécessaire. Cette masse disparaît en quelques semaines, évoluant vers la restitution ad integrum des propriétés élastiques des fibres musculaires ou vers une fibrose définitive. L'évolution spontanée est donc généralement rassurante et ce sont les formes fibreuses qui justifient un traitement par postures domestiques et par physiothérapie. Le traitement chirurgical n'est réservé qu'aux rares cas de persistance du torticolis après l'âge de 12 à 18 mois.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Torticolis, Muscle sterno-cléido-mastoïdien, Pseudotumeur, Physiothérapie


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.