Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre

Infections de prothèses articulaires à Propionibacterium acnes : diagnostic et traitement - 16/11/17

Doi : 10.1016/B978-2-294-75673-3.00003-3 
P. Boisrenoult

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

P.acnes est un germe commensal de la peau. Il est régulièrement la cause d'infections de prothèses articulaires, notamment à l'épaule. Le diagnostic de ces infections a été amélioré grâce aux progrès des techniques bactériologiques: prolongation des durées de culture des prélèvements, cultures en milieu liquide, spectrographie de masse matrix assisted laser desorption ionisation-time of flight (MALDI-TOF), utilisation de la polymerase chain reaction (PCR) universelle acide ribonucléique (ARN) 16S, associées pour certains à la sonication des implants explantés. La pathogénicité de P.acnes s'exprime par le biais de nombreux facteurs de virulence, notamment la formation d'un biofilm. P.acnes peut être la cause d'infections cliniquement évidentes, mais également et fréquemment d'infections peu symptomatiques. P.acnes est une bactérie Gram positif anaérobie, sensible à de nombreux antibiotiques, régulièrement utilisés dans les infections ostéoarticulaires: bêtalactamines, quinolones, rifampicine et clindamycine, avec une augmentation de la résistance à cette molécule, et une résistance naturelle au métronidazole. Le traitement de ces infections est médico-chirurgical, associant, selon le délai, une synovectomie ou un changement complet des implants en un ou deux temps à un traitement antibiotique. Celui-ci dure en règle générale trois mois avec une période initiale de traitement intraveineux de deux à six semaines. Le pronostic est en généralement favorable après un traitement bien conduit. La découverte tardive de prélèvements positifs après un changement de prothèse initialement considéré comme aseptique est une situation à risque. Elle conduit le plus souvent à proposer un traitement antibiotique mais débuté avec retard et donc avec plus de risques d'échec. Une évolution défavorable secondaire doit conduire à une nouvelle reprise dans de bonnes conditions pour obtenir la guérison.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : P.acnes., Infection, Prothèse articulaire, Diagnostic, Traitement


Plan



© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Conduite à tenir devant une tumeur des parties molles de l'appareil locomoteur
  • A. Rochwerger, J.-C. Mattei
| Article suivant Article suivant
  • Optimisation de la gestion périopératoire des fractures de l'extrémité supérieure du fémur chez le sujet âgé
  • P. Merloz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce produit ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.