Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Les infections à Acinetobacter et autres Neisseriaceae (méningocoque et gonocoque exclus) - 01/01/88

[8-017-F-20]
B Hoen : Assistant-Chef de Clinique
A Gérard : Praticien Hospitalier
Ph Canton : Professeur de Maladies infectieuses et tropicales
Département des Maladies infectieuses et tropicales, CHRU de Nancy, Hôpitaux de Brabois, 54500  Vandoeuvre-lès-Nancy  France
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Acinetobacter est une bactérie saprophyte, pathogène opportuniste, responsable d'infections nosocomiales souvent graves et de traitement difficile en raison des résistances multiples de ce germe à de très nombreux antibiotiques. Acinetobacter appartient à la famille des Neisseriaceae dont la classification a été remaniée à plusieurs reprises au cours de ces dernières années. Acinetobacter était rattaché au genre Moraxella dont l'étude clinique se faisait classiquement conjointement à celle d'Haemophilus. Ce genre a été scindé en deux groupes, les espèces oxydase négatives formant le genre Acinetobacter et les espèces oxydase positives définissant l'actuel genre Moraxella.

Dans l'actuelle classification du Bergey's Manual of Systematic Bacteriology [7], la famille des Neisseriaceae, 8e famille de la section 4 des bacilles et cocci Gram négatifs aérobies stricts, est subdivisée en quatre genres.

  • Le genre I : Neisseria comporte une dizaine d'espèces dont deux sont exclusivement humaines et pathogènes, Neisseria meningitidis et Neisseria gonorrhoeae ; d'autres espèces, rarement pathogènes, sont des commensales des voies aériennes supérieures, telles que Neisseria lactamina, Neisseria sicca, Neisseria subflava, Neisseria mucosa et Neisseria cinerea. Neisseria flavescens est plus pathogène et a pu être isolée d'hémocultures ou de cultures de liquide céphalo-rachidien.
  • Le genre II : Moraxella comporte dix espèces regroupées en deux sous-genres, le sous-genre Moraxella moraxella (bacilles) qui comporte notamment Moraxella lacunata, et le sous-genre Moraxella branhamella (cocci) qui comporte notamment Branhamella catarrhalis.
  • Le genre III : Acinetobacter comporte une seule espèce, Acinetobacter calcoaceticus.
  • Le genre IV : Kingella comporte trois espèces dont Kingella kingae.

Les caractéristiques différentielles des quatre genres de la famille des Neisseriaceae sont rapportées dans le tableau I.

Les infections à N. meningitidis et à N. gonorrhoeae sont étudiées par ailleurs, aussi notre propos se limitera à l'étude des infections à Acinetobacter, Moraxella et Kingella.

Plan



© 1988  Elsevier, Paris. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.