Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Hépatites virales - 01/01/98

[8-065-F-10]
Stanislas Pol : Praticien hospitalier, praticien universitaire
Hélène Fontaine : chef de clinique-assistante
Hôpital Necker, service d'hépatologie, 161, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 22
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

En 20 ans, les progrès dans la connaissance des hépatites virales ont été considérables. L'alphabet des virus hépatotropes s'est élargi, et aux virus A et B se sont ajoutés les virus C, D, E et G dont les génomes ont été caractérisés, permettant de définir différents types, sous-types ou isolats dont l'importance en termes de physiopathogénie et de réponse aux traitements antiviraux a été récemment établie. Cette liste n'est pas exhaustive puisque l'existence de virus non A, non B, non C, non D, non E, non G est fortement suggérée par les hépatites aiguës ou chroniques pour lesquelles aucun marqueur traditionnel ou nouvellement identifié d'infection n'est trouvé, même en utilisant des techniques aussi sensibles que l'amplification génomique. Ainsi, un nouveau virus, appelé TTV, vient d'être identifié mais son importance physiopathogénique reste à préciser.

La connaissance de l'épidémiologie, de la virologie et du traitement des hépatites virales n'a cessé de croître. Cela permet aujourd'hui une prise en charge optimale diagnostique et thérapeutique des sujets ayant une hépatite aiguë ou chronique. La définition de marqueurs « chronologiques » de ces infections autorise une information éclairée des patients en termes pronostiques mais aussi thérapeutiques, puisqu'en cas d'hépatite aiguë virale B ou C un traitement antiviral précoce peut être proposé.

Enfin, la meilleure définition des facteurs associés à la progression de la fibrose jusqu'à la cirrhose dans les infections chroniques hépatotropes permet des traitements prophylactiques (abstinence d'alcool, correction des déficits immunitaires) et l'anticipation des traitements antiviraux. Les progrès de la transplantation hépatique doivent, dans un futur proche, avec les progrès du contrôle de la récidive virale, permettre d'optimiser le pronostic médiocre des cirrhoses actives et du carcinome hépatocellulaire.

Plan



© 1998  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.