Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Infections à virus Epstein-Barr - 01/01/01

[8-070-K-10]
Jean-Marie Seigneurin : Professeur à la faculté de médecine, chef de service du laboratoire de bactériologie-virologie
Centre hospitalier universitaire de Grenoble, hôpital Michallon, BP 217, 38043 Grenoble cedex 9 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le virus Epstein-Barr (EBV) infecte la grande majorité de la population mondiale. Il pénètre dans l'organisme par la muqueuse oropharyngée, se multiplie localement et est excrété dans la salive. Cette production de virions, qui peut durer longtemps, explique la transmission du virus d'individu à individu. Il persiste toute la vie chez l'hôte infecté, à l'état latent ou sous forme chronique. Les lymphocytes B sont les principales cellules cibles de l'EBV ; leur infection aboutit à la latence ou, en cas d'activation, à l'immortalisation d'une population lymphocytaire B, c'est-à-dire à une prolifération cellulaire continue dont le programme de croissance utilise l'ensemble des protéines virales de latence. L'EBV est l'agent causal de la mononucléose infectieuse ; il est impliqué aussi dans la pathogénie de plusieurs cancers (lymphomes ou carcinomes). Chez l'immunodéprimé, il provoque des lymphoproliférations B malignes. Le diagnostic sérologique est nécessaire pour confirmer la mononucléose infectieuse. Le diagnostic d'infection persistante ou chronique, ou de réactivation, nécessite des techniques de détection d'acides nucléiques. La réaction de polymérisation en chaîne quantitative est employée aujourd'hui pour évaluer les risques de développer une lymphoprolifération B ou pour suivre l'efficacité des stratégies thérapeutiques dans ces lymphomes de l'immunodéprimé.



Mots-clés : virus Epstein-Barr, mononucléose infectieuse, lymphoprolifération, immunodépression, polymérisation en chaîne

Plan



© 2001  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.