Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Trypanosomiase américaine ou maladie de Chagas - 01/01/02

[8-505-A-20]
Yves Carlier : Professeur, directeur du laboratoire de parasitologie
Carine Truyens : Docteur en biologie médicale
Laboratoire de parasitologie, faculté de médecine, Université libre de Bruxelles (ULB) Bruxelles  Belgique
João Carlos Pinto Dias : Professeur
Centro de Pesquisas René Rachou, Fiocruz et Departamento de Clinica Medica, Faculdade de Medicina, Universidade Federal do Minas Gerais (UFMG), Belo Horizonte Minas Gerais  Brasil
Alejandro Ostermayer Luquetti : Professeur adjoint
Instituto de Patologia Tropical e Saude Publica, Universidade Federal do Goias (UFG) Goiânia  Brasil
Mireille Hontebeyrie : Docteur en Sciences
chef de laboratoire, département d'immunologie, Institut Pasteur Paris  France
Faustino Torrico : Professeur
Centro Universitario de Medicina Tropical (CUMETROP), Faculdad de Medicina, Universidad Mayor de San Simon (UMSS) Cochabamba  Bolivia

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 21
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La trypanosomiase américaine ou maladie de Chagas est une protozoose due au parasite flagellé Trypanosoma cruzi. Elle est transmise à l'homme par des insectes vecteurs hématophages (hémiptères Reduviidae), par transfusion sanguine ou par voie congénitale. C'est un problème considérable de santé publique en Amérique latine où 16 à 18 millions de personnes sont infectées. Les migrations en provenance d'Amérique latine ont également amené l'infection aux États-Unis, en Europe et au Japon. Après une phase aiguë caractérisée par une parasitémie patente, entraînant un taux de mortalité d'environ 5 % chez les enfants en bas âge, l'infection à T. cruzi évolue généralement vers une phase chronique asymptomatique dite « indéterminée », caractérisée par la présence d'anticorps anti-T. cruzi. Si cette forme indéterminée peut durer toute la vie chez 60 à 70 % des patients, elle évolue, 10 à 30 ans après la contamination chez les autres patients, vers des formes chroniques symptomatiques, cardiaques (cardiopathie chronique chagasique, associant arythmie, insuffisance cardiaque et thromboembolisme) ou digestives (mégaoesophage ou mégacôlon chagasiques). Ces formes cliniques chroniques sont sévères chez certains patients, la mortalité étant essentiellement due à la mort subite en cas de cardiopathie chronique chagasique. À côté des traitements médicaux et/ou chirurgicaux propres à chaque forme clinique, une seule molécule trypanocide est actuellement disponible (benznidazole). Si elle est active dans les formes aiguës et au début de la forme chronique, elle reste généralement inefficace dans les formes chroniques plus évoluées. La prophylaxie de la maladie de Chagas repose sur la lutte par insecticides contre les vecteurs intradomiciliaires et le contrôle des banques de sang. Ces stratégies ont montré leur efficacité dans les pays où elles ont été appliquées, comme le Brésil, le Chili et l'Uruguay, où l'incidence de l'infection a considérablement diminué.



Mots-clés : trypanosomiase américaine, maladie de Chagas, infection à Trypanosoma cruzi

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.