Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Urétrites - 01/01/02

[8-003-K-10]
Bénédicte Chaine : Attachée des Hôpitaux
Michel Janier : Médecin des Hôpitaux
Centre clinique et biologique des maladies sexuellement transmissibles, hôpital Saint-Louis, 2, rue Bichat, 75475 Paris cedex 10 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses

Résumé

L'urétrite est une inflammation de l'urètre masculin d'origine infectieuse, sexuellement transmise, définie par des critères cytologiques. Les micro-organismes responsables sont le plus souvent Neisseria gonorrhoeae, Chlamydia trachomatis et Trichomonas vaginalis. Le rôle des mycoplasmes est controversé et les autres micro-organismes sont beaucoup plus rares. Peu d'études épidémiologiques existent et donc la prévalence ainsi que l'incidence annuelle sont mal connues. Cependant, après une forte diminution ces dix dernières années, on assiste actuellement à une réémergence en rapport avec un relâchement de la protection individuelle contre les maladies sexuellement transmissibles. Les urétrites représentent un important problème de santé publique en termes de coût et de morbidité. Pour Chlamydia trachomatis, toute la difficulté réside dans l'existence de nombreux sujets asymptomatiques responsables de la dissémination silencieuse de l'infection avec des conséquences parfois graves chez les jeunes femmes : grossesse extra-utérine et stérilité tubaire. Un effort reste à faire pour dépister et traiter les sujets asymptomatiques afin de rompre les chaînes de contamination. Le diagnostic biologique des urétrites s'est considérablement amélioré ces dernières années avec l'application des techniques de polymerase chain reaction (PCR) à la recherche de Chlamydia trachomatis. Les traitements antibiotiques se sont également améliorés avec l'avènement de nouvelles molécules en prise unique et bien tolérées, favorisant l'observance thérapeutique. Il faut cependant encourager la prévention par l'utilisation large du préservatif.



Mots-clés : urétrite, maladie sexuellement transmissible, prévention des MST, dépistage des MST

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.