Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Schistosomoses - 01/01/02

[8-513-A-10]
Benoit Chevalier : Biologiste des hôpitaux des Armées
Service de biologie clinique 
Xavier Nicolas : Assistant des hôpitaux des Armées
Service de médecine interne et tropicale. Hôpital d'instruction des Armées Clermont-Tonnerre, 29240 Brest Naval  France
Gérard Martet : Professeur agrégé du service de santé des Armées
Sous-directeur du centre de recherche du service de santé des Armées, 38702 La Tronche  France
Francis Klotz : Professeur titulaire de la chaire de médecine tropicale
EASSA - Val de Grâce, 75230 Paris  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 20
Iconographies 20
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les schistosomoses ou bilharzioses font partie des endémies parasitaires majeures. Elles atteignent plusieurs centaines de millions d'individus dans le monde.

Ces infections sont dues à des vers plats, les schistosomes, parasites des plexus veineux viscéraux. La symptomatologie est le reflet de lésions provoquées par la migration ou l'embolisation des oeufs. Maladies à transmission fécale et urinaire, leur cycle évolutif fait intervenir obligatoirement des hôtes intermédiaires qui sont des mollusques gastéropodes d'eau douce.

Elles sévissent en foyers, sur un mode endémique, dans les zones tropicales et subtropicales où elles posent un problème de santé publique étroitement lié au niveau socioéconomique. Leurs complications entraînent une morbidité importante et une mortalité souvent sous-estimée. On assiste actuellement à une extension de la maladie dans les zones de réceptivité, extension directement liée au développement agricole et à l'augmentation des réseaux d'irrigation. Le traitement-minute par le praziquantel est très simple, mais il est de peu d'intérêt en l'absence de prophylaxie individuelle et collective. La mise au point du vaccin, et son administration combinée à la prise médicamenteuse devraient diminuer l'incidence de la maladie dans les zones où ce problème de santé prioritaire inquiète les responsables de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans les régions tempérées, la place des schistosomoses est celle d'une pathologie d'importation survenant chez le voyageur ou le migrant.



Mots-clés : schistosomes, granulome bilharzien, hypertension portale, praziquantel, oxamniquine

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.