Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tomographie par émission de positons (TEP) et tumeurs des os et des tissus mous - 25/04/08

[14-001-Q-20]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(08)44928-8 
C. Cheze-Le Rest a, , C. Destombes b, A. Saraux b
a Service de médecine nucléaire, CHU Morvan, 5, avenue Foch, 29609 Brest cedex, France 
b Service de rhumatologie, CHU Cavale Blanche, avenue Tanguy-Prigent, 29609 Brest cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 3
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur

Résumé

La tomographie par émission de positons (TEP) est une technique d'imagerie fonctionnelle réalisée en médecine nucléaire dont la diffusion en clinique se généralise actuellement. Le radiotraceur le plus utilisé en routine clinique est un sucre marqué avec du fluor 18, le fluorodéoxyglucose (FDG). La TEP au FDG est maintenant incontournable en oncologie. En ce qui concerne les tumeurs musculosquelettiques, il existe plusieurs indications intéressantes de la TEP. Au stade initial, cet examen peut ainsi guider la biopsie d'une lésion d'allure tumorale et aider à la détermination non invasive du grade tumoral, apportant alors des éléments pronostiques utiles pour une prise en charge optimisée. Ensuite, cet examen permettant en un seul temps une exploration corps entier, il complète utilement le bilan d'extension des tumeurs musculosquelettiques et notamment des sarcomes d'Ewing à la recherche de lésions secondaires sans pour autant remplacer les examens morphologiques conventionnels (imagerie par résonance magnétique [IRM] pour le bilan d'extension local et le scanner pour l'exploration pulmonaire). En étant plus spécifique que la scintigraphie osseuse classique, la TEP peut également aider au diagnostic différentiel des métastases osseuses et des lésions dégénératives. Il s'agit également d'un examen performant pour évaluer in vivo la réponse des sarcomes à un traitement, notamment néoadjuvant. D'autres radiotraceurs, ciblant le métabolisme osseux (fluor 18 utilisé seul), l'hypoxie tumorale ou encore la prolifération cellulaire, sont en cours d'évaluation et pourront peut-être à l'avenir être ajoutés à l'arsenal des techniques des explorations non invasives à la disposition des cliniciens.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : TEP, FDG, Tumeurs musculosquelettiques

Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.