Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Arthrites virales - 06/11/09

[14-207-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(10)51747-9 
A. Grasland
Service de médecine interne, Hôpital Louis Mourier, 178, rue des Renouillers, 92700 Colombes, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur

Résumé

Au cours des infections virales, les polyarthralgies représentent un des symptômes cardinaux. Même si elles sont plus rares et bien qu'il n'existe pas de données épidémiologiques précises les concernant, les vraies arthrites virales sont aussi très fréquentes. Elles sont habituellement autorésolutives et d'une durée limitée à quelques semaines. Le mécanisme physiopathologique le plus courant n'est pas l'invasion articulaire directe mais le dépôt de complexes immuns. Le tableau clinique typique est celui d'une polyarthrite périphérique et symétrique, pouvant simuler un rhumatisme inflammatoire débutant. En théorie, tout virus peut provoquer des manifestations articulaires, et il n'est bien sûr pas raisonnable de rechercher à identifier à tout prix le virus en cause, compte tenu du caractère transitoire et bénin de ces arthrites. Les recherches étiologiques doivent donc se limiter à quelques virus dont la mise en évidence modifierait l'attitude thérapeutique, compte tenu de la gravité potentielle générale des symptômes liés à certains virus, en particulier ceux des hépatites virales et le virus de l'immunodéficience humaine, ou du caractère volontiers chronique de certaines arthrites, comme celles provoquées par le parvovirus B19 et par les alphaviroses, en particulier le chikungunya, qui sont à l'origine d'épidémies au cours desquelles les arthrites, contrairement aux arthrites virales traditionnelles, constituent le symptôme cardinal et peuvent être particulièrement sévères et durables sur plusieurs mois. Ces recherches étiologiques dépendent donc avant tout du contexte : l'arthrite survient-elle en milieu tropical ou dans un contexte de retour de voyage ou bien sous nos climats, en milieu tempéré ? La sérologie reste la méthode la plus commune pour établir ce diagnostic étiologique. D'un point de vue thérapeutique, les arthrites virales ne requièrent pas de traitement spécifique. Des mesures symptomatiques sont suffisantes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Arthrite, Virus, Parvovirus B19, Alphavirus, Arbovirose


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.