Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Oxazolidinones - 16/12/09

[8-005-A-15]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(10)53772-4 
N. Bourgeois-Nicolaos a, b, , F. Doucet-Populaire a, b
a Laboratoire de bactériologie-hygiène, Service de microbiologie immunologie biologique, Hôpital Antoine Béclère, Assistance publique-Hôpitaux de Paris, Université Paris-Sud XI, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92141 Clamart cedex, France 
b EA4065, UFR des sciences pharmaceutiques et biologiques, Université Paris Descartes, 4, avenue de l'Observatoire, 75270 Paris cedex 06, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les oxazolidinones sont des antibiotiques qui appartiennent à une famille chimique complexe. Depuis 2002, une seule molécule est commercialisée, le linézolide (Zyvoxid®). Il a pour cible le ribosome. Son mode d'action est l'inhibition de la synthèse protéique en empêchant la formation du complexe d'initiation. Le linézolide est actif in vitro et in vivo sur les staphylocoques, les streptocoques, les entérocoques, les corynébactéries et certaines bactéries anaérobies (Peptostreptococcus, Clostridium et Fusobacterium). Il est indiqué dans le traitement des pneumopathies et des infections compliquées de la peau et des tissus mous lorsqu'elles sont documentées ou suspectées à bactéries à Gram positif. Du point de vue pharmacocinétique, le linézolide a une excellente biodisponibilité permettant un relais rapide par voie orale. Cependant des échecs sporadiques de traitement ont été rapidement rapportés sous traitement au cours d'infections à staphylocoques et entérocoques. Des mutations ponctuelles dans le domaine V de l'acide ribonucléique ribosomique (ARNr) 23S, dont la plus fréquente (G en U) en position 2576 (numération Escherichia coli), site de fixation des oxazolidinones, ont été retrouvées. Dans un contexte où les résistances aux traitements classiques des entérocoques, pneumocoques et staphylocoques ne cessent d'augmenter, le linézolide peut être considéré comme une alternative thérapeutique pour traiter les infections à cocci à Gram positif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Oxazolidinones, Linézolide, Ribosome, Gram positif, Infections pulmonaires, Infections peaux et des tissus mous


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.