Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cryptococcose - 01/01/03

[8-613-A-10]
Françoise Dromer : (Chef de laboratoire à l'Institut Pasteur, responsable du Centre national de référence Mycologie et Antifongiques) 
Centre national de Référence Mycologie et Antifongiques, unité de mycologie moléculaire, Institut Pasteur, 25, rue du Docteur-Roux, 75724 Paris cedex 15 France
Olivier Lortholary : (Professeur des Universités, Praticien Hospitalier, responsable-adjoint du Centre national de référence Mycologie et Antifongiques)
Centre national de Référence Mycologie et Antifongiques, unité de mycologie moléculaire, Institut Pasteur, 25, rue du Docteur-Roux, 75724 Paris cedex 15 France
Service des maladies infectieuses et tropicales, Hôpital Necker-Enfants Malades, 149-161, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

La cryptococcose est due à une levure capsulée, Cryptococcus neoformans. L'infection se présente le plus souvent sous la forme d'une méningoencéphalite disséminée chez un patient ayant un déficit de l'immunité cellulaire, en particulier une infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Le pronostic de l'infection est lié à l'atteinte méningoencéphalitique avec une mortalité d' 20 % malgré les traitements antifongiques et les antirétroviraux hautement actifs. Le diagnostic repose sur la mise en évidence de levures capsulées à l'examen microscopique, sur la détection de l'antigène polysaccharidique capsulaire dans le sérum ou le liquide céphalorachidien, mais surtout sur la culture. Un bilan d'extension est toujours indispensable. Le schéma thérapeutique des formes méningées ou des formes extraméningées graves comprend un traitement d'attaque d'une durée minimale de 8-10 semaines par l'association amphotéricine B et 5-fluorocytosine puis par le fluconazole, suivi d'un traitement d'entretien dont la durée varie en fonction du statut immunitaire. Le contrôle de l'hypertension intracrânienne est un élément majeur du pronostic. La date d'instauration des traitements antirétroviraux doit être discutée chez les patients dont on découvre la séropositivité VIH à l'occasion de la cryptococcose.



Mots-clés : Cryptococcose, Cryptococcus neoformans, Méningoencéphalite, Sida, VIH, Hypertension intracrânienne, Fongémie, Amphotéricine B, Azolés, Restauration immunitaire

Plan



© 2003  Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.