Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Plaies de la main - 02/06/10

[14-062-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(10)51744-3 
S. Barbary  : Praticien hospitalier, F. Dap : Professeur des Universités, praticien hospitalier, G. Dautel : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service de chirurgie plastique et reconstructrice de l'appareil locomoteur, Hôpital Jeanne d'Arc, SINCAL-Centre hospitalier universitaire de Nancy, 54201 Dommartin-lès-Toul, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 26
Vidéos 4
Autres 1

Résumé

Chaque année, on déplore en France plus de 1 400 000 traumatismes de la main dont près de 600 000 sont ouverts. Un tiers est particulièrement grave avec un risque important de séquelles. L'impact socioéconomique est immense et de nombreuses séquelles pourraient être évitées par l'exploration systématique de plaies apparemment bénignes et le transfert dans un centre spécialisé en chirurgie de la main agréé par la Fédération européenne des services urgences main (FESUM). Les connaissances anatomiques du membre supérieur sont indispensables pour qu'au terme de l'examen clinique un premier bilan permette de déterminer trois lignes de conduite : cicatrisation dirigée en cas de plaie pulpaire ou de dermabrasions sans exposition d'élément noble ; exploration-suture sous anesthésie locale (au cabinet) pour les petites plaies dorsales à distance des articulations et des axes vasculonerveux ; exploration au bloc opératoire sous anesthésie locorégionale pour toutes les autres plaies. Nous retenons quatre urgences absolues nécessitant une prise en charge immédiate dans un centre spécialisé FESUM : les dévascularisations, les réimplantations, les injections sous pression, les mutilations graves. Le pronostic fonctionnel est conditionné par la qualité de la réparation tissulaire faisant appel aux techniques microchirurgicales qui doivent être parfaitement maîtrisées. La deuxième étape, tout aussi fondamentale, passe par l'appareillage et la rééducation débutée aussi précocement que possible.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Microchirurgie, Réimplantation, Tendon


Plan


© 2010  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Lésions traumatiques des tendons extenseurs de la main
  • Emmanuel Masméjean, Yves Le Bellec, Jean-Yves Alnot
| Article suivant Article suivant
  • Arthrose de la main et du poignet
  • A. Saraux, D. Le Nen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.