Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Syndrome du canal carpien - 27/12/10

[14-069-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(11)48226-7 
T. Dreano a, , J.-D. Albert b, F. Marin c, P. Sauleau d
a Service de chirurgie orthopédique et réparatrice, CHU Rennes, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 9, France 
b Service de rhumatologie, CHU Rennes, 16, boulevard de Bulgarie, 35203 Rennes cedex 02, France 
c Cabinet de radiologie, 63, rue Dupont-des-Loges, 35000 Rennes, France 
d Unité d'explorations fonctionnelles neurologiques, 2, rue Henri-Le-Guilloux, 35033 Rennes cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Le syndrome du canal carpien est très fréquent. Il correspond à la compression du nerf médian dans le tunnel carpien. Il est le plus souvent idiopathique. Le diagnostic est essentiellement clinique ; d'abord grâce à l'interrogatoire, puis par la recherche de troubles sensitifs superficiels et la positivité des manoeuvres de provocation, la présence de troubles trophiques et moteurs constituant un élément de sévérité. En première intention et en l'absence de signe de gravité neurologique, cette suspicion clinique suffit à proposer un traitement médical sans recourir à des examens paracliniques. En revanche, la reconnaissance comme maladie professionnelle en France nécessite une confirmation par un examen électrophysiologique. L'examen électrophysiologique reste l'examen de référence confirmant la compression, permettant d'évaluer sa sévérité. L'imagerie complémentaire, notamment l'échographie, trouve sa place surtout dans le bilan étiologique dans les formes non typiques. Le traitement médical repose sur la mise en place d'une orthèse de repos et/ou la réalisation d'une infiltration. Il est licite de proposer un traitement chirurgical dans les formes de canal carpien qui résistent au traitement médical ou d'emblée dans les formes jugées sévères lorsqu'il existe des signes de gravité clinique (déficit sensitif et/ou moteur) et électromyographique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Canal carpien, Nerf médian, Électrophysiologie, Infiltration


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Maladie de Dupuytren
  • J. Beaudreuil, H. Lellouche, E. Roulot, P. Orcel, T. Bardin
| Article suivant Article suivant
  • Infections de la main et des doigts
  • S. Carmès, J.-R. Werther, C. Dumontier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.