Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Règles de prescription et techniques de massokinésithérapie dans les affections de l'appareil locomoteur - 08/03/11

[15-901-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(11)46825-X 
A. Griffon a,  : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, F. De Lucas a : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, N. Yahia a : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, A. Darnault a : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, R. Belmahfoud b : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, J.-F. Boffa b : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, M. Bovard b : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, N. Chergui b : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef de service, H. Siney b : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef d'établissement, F. Daniel a : Médecin spécialiste en médecine physique et réadaptation, chef d'établissement
a Centre de médecine physique et de réadaptation (CMPR), La Chataigneraie Menucourt, rue Bernard-Astruc, BP 30, 95180 Menucourt, France 
b Centre de rééducation fonctionnelle (CRF) La Chataigneraie Convention, 48, rue de la Convention, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 7
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

Le cadre législatif de la prescription de massokinésithérapie s'est particulièrement modifié durant cette dernière décennie, élargissant notamment le champ d'exercice du masseur-kinésithérapeute. Celui-ci reste bien sûr responsable civilement et pénalement des techniques rééducatives qu'il emploie. Le médecin prescripteur garde, quant à lui, le rôle important de définir les objectifs symptomatiques, fonctionnels et situationnels de la prise en charge, parfois intégrés au sein d'un véritable projet de vie ; il les expose au travers d'une lettre accompagnant l'ordonnance avec le contexte clinique et la pathologie du patient. En revanche, la notion de prescription qualitative et quantitative, introduite il y a plus de 40 ans, est désormais supprimée, le masseur-kinésithérapeute pouvant déterminer désormais lui-même le nombre et la fréquence des séances. Il effectue pour cela un bilan diagnostique kinésithérapique et établit des fiches de synthèse pour informer le médecin prescripteur de l'évolution du traitement. Enfin, le kinésithérapeute peut être prescripteur de certains dispositifs médicaux. Cette nouvelle législation implique pour le prescripteur une bonne connaissance des techniques utilisées qui doivent être adaptées aux objectifs fixés en commun avec le patient. Outre le versant sédatif, souvent présent, la prise en charge de kinésithérapie peut s'orienter vers un gain d'amplitudes articulaires, de force musculaire et/ou une amélioration de la proprioception. Même s'il faut remarquer que cet ensemble législatif reste encore modérément appliqué sur le terrain, la prescription de kinésithérapie nécessite, pour être le plus efficace possible, une communication entre le médecin prescripteur et le kinésithérapeute qui peut parfois se résumer à un simple appel téléphonique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Législation, Bilan diagnostique kinésithérapique, Objectifs kinésithérapiques


Plan


© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Tumeurs du rachis et du sacrum
  • C. Bouthors, G. Missenard, T. Lazure, C. Court
| Article suivant Article suivant
  • Adaptation de l'os à l'effort
  • P. Lafforgue

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.