Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Virus respiratoire syncytial, métapneumovirus et virus para-influenza humains. II. Clinique et physiopathologie - 01/01/06

[8-070-A-20]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(06)44864-X 
F. Freymuth
Laboratoire de virologie humaine et moléculaire, centre hospitalier universitaire, avenue Georges-Clémenceau, 14033 Caen cedex 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Maladies infectieuses

Résumé

Le hRSV est responsable de la majorité des bronchiolites du nourrisson, infections respiratoires basses avec gêne respiratoire obstructive et sibilance. Des facteurs liés au terrain (prématurité, pathologie associée, prédisposition génétique), au virus (hRSVA, génotype...) ou environnementaux (pollution, tabagisme...) sont déterminants dans la genèse et la gravité des bronchiolites. La mortalité de la bronchiolite va de 0,005 % à 0,2 % selon le terrain. La physiopathologie de la bronchiolite à hRSV n'est pas connue. Le rôle direct du virus sur l'épithélium, de l'immaturité du poumon du nourrisson, et, plus récemment montré, celui de la réaction inflammatoire sont des facteurs importants. Des mécanismes immunopathologiques (anticorps IgE, réponse CD4+ Th2...) jouent aussi probablement un rôle dans certaines bronchiolites. L'immunité anti-hRSV n'est jamais vraiment complète et les réinfections sont fréquentes chez les jeunes enfants et les personnes âgées où l'infection à hRSV représente environ 5 % des atteintes respiratoires basses. Celles-ci réalisent souvent un tableau de pneumopathie infectieuse atypique avec des signes de bronchiolite. Les infections à hPIV3 se traduisent essentiellement par des bronchiolites et à hPIV1 et 2 par des laryngotrachéites. L'expression clinique des infections hPIV4 est peu connue. Le hMPV est responsable de bronchiolites en tous points comparables à celles dues à l'hRSV.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Virus respiratoire syncytial humain (hRSV), Virus para-influenza humain (hPIV), Métapneumovirus humain (hMPV), Bronchiolite, Laryngotrachéite

Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.