Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Dopage en pathologie ostéoarticulaire : physiologie et risques - 01/01/06

[15-920]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(06)40631-8 
H. Nielens a, , M.-P. Hermans b
a Médecine du sport, Cliniques universitaires Saint-Luc, Université catholique de Louvain, Avenue Hippocrate 101200 Bruxelles, Belgique 
b Endocrinologie et nutrition, Cliniques universitaires Saint-Luc, Université catholique de Louvain, Avenue Hippocrate 10 1200 Bruxelles, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur

Résumé

Le dopage est un phénomène très ancien puisque des textes remontant à l'Antiquité en font état. Au cours de ces dernières décennies, le dopage a considérablement évolué, parallèlement au développement de nouvelles substances et procédés dans l'arsenal thérapeutique médical. À la fin des années 1990, le dopage s'est généralisé dans certains milieux sportifs professionnels au point qu'une réaction concertée des instances sportives, politiques et judiciaires s'est avérée indispensable. Cette réaction a abouti à la création de l'Agence mondiale antidopage (AMA) en s'appuyant sur le fruit des efforts considérables consentis dans le domaine par le Comité Olympique International. L'AMA édite chaque année une liste mise à jour des substances et des moyens interdits qui fait référence internationalement et qui est accessible sur le site de l'institution (www.wada-ama.org). Cet article propose un rappel succinct des effets des principales substances dopantes ayant des répercussions potentielles sur l'appareil locomoteur. Les effets escomptés par les sportifs qui y ont recours sont décrits, tout comme les autres effets éventuels. Une description plus détaillée des effets secondaires possibles sur les différents constituants de l'appareil locomoteur est reprise dans ce manuscrit. Les principales substances abordées sont les stéroïdes anabolisants, l'hormone de croissance et les glucocorticoïdes. Enfin, ce travail se termine par la présentation des données actuelles en matière de dopage génétique susceptible d'avoir des répercussions sur l'appareil locomoteur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dopage, Appareil locomoteur, Anabolisants, Corticoïdes, Muscles, Tendons

Plan


© 2006  Elsevier SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.