Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs et dystrophies de la synoviale - 08/11/07

[14-810-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(07)44785-4 
V. Legré a, , T. Boyer b, H. Dorfmann b, P. Lafforgue a
a Service de rhumatologie, CHU Conception, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France 
b IAL Nollet, 23, rue Brochart, 75017 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 1
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les tumeurs et pseudotumeurs synoviales sont rares, mais potentiellement destructrices. Elles sont essentiellement articulaires, mais peuvent toucher les gaines tendineuses ou les bourses séreuses. Leur diagnostic est difficile et retardé en raison de signes cliniques tardifs, non spécifiques et discrets, avec des radiographies longtemps normales. Il faut savoir y penser devant une monoarthropathie mécanique progressive chez un sujet jeune, surtout au genou, et demander une imagerie par résonance magnétique (IRM) qui apparaît le meilleur examen diagnostique dans la plupart des cas. Elles peuvent exister sous une forme localisée ou une forme diffuse, de présentation et de pronostic très différents. Les pseudotumeurs encore appelées dystrophies synoviales sont les moins rares. Elles regroupent la chondromatose synoviale, dont le diagnostic radiologique est facile au stade ossifié d'ostéochondromatose, mais qui requiert un arthroscanner en cas de chondromatose pure, et la synovite villonodulaire (SVN) à évoquer en cas d'épanchement sérohématique, et à confirmer par IRM. Les tumeurs synoviales bénignes sont dominées par l'hémangiome synovial, à suspecter en cas d'hémarthroses répétées et le lipome arborescent dont l'aspect IRM est caractéristique. Les tumeurs malignes sont exceptionnelles ; elles sont dominées par le sarcome synovial, à évoquer en présence de calcifications para-articulaires. L'arthroscopie permet souvent de donner le diagnostic d'emblée, confirmé par une biopsie synoviale dirigée, et effectue l'exérèse des formes localisées bénignes, source de guérison. La chirurgie est souvent nécessaire dans les formes diffuses, avec un taux important de récidives.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Tumeurs synoviales, Dystrophies synoviales, Synovite villonodulaire, Chondromatose, Ostéochondromatose, Hémangiome synovial, Lipome arborescent

Plan


© 2007  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.