Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre

Avant-propos - 02/06/12

Doi : 10.1016/B978-2-294-71375-0.50037-4 
Antoine Bourrillon


« Ce qui m’émeut si fort de ce petit Prince endormi, c’est la fidélité pour une fleur, c’est l’image d’une rose qui rayonne en lui comme la flamme d’une lampe, même quand il dort […] il faut bien protéger les lampes : un coup de vent peut les éteindre […] »
Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince

La médecine des enfants ne se définit pas comme l’étude particulière d’un organe ou d’un système biologique.

Elle est une médecine générale appliquée à une période de l’existence située de la conception à la fin de l’adolescence…

Elle peut être considérée aussi dans tous les pays et à toutes les époques comme l’ensemble des recherches et des actions ayant comme objectif premier la protection de la santé de l’enfant au sein de son environnement humain.

L’enfant est en lui-même le symbole du croisement d’une verticalité de croissance et de développement et d’une horizontalité protectrice de sa vulnérabilité.

Développement et environnement sont les mots clés de la médecine des enfants.

La médecine des enfants, qu’elle soit évaluée dans son abord généraliste ou surspécialiste « au sein de la spécialité », est :

une médecine clinique ;
une médecine inquiète ;
une médecine de la « vraie vie ».

Une médecine clinique

Le schéma primordial de toute démarche médicale est une chaîne de « temps » successifs et intriqués : anamnèse ; examen physique, examens complémentaires utiles et décisions thérapeutiques.

Avec ses variantes, ses rétrocontrôles, ses échappées et ses redites, c’est au sein des deux premiers temps, que s’exprime tout « l’art de la clinique… et des cliniciens ».

Le temps d’écoute est tel que celui parfois attribué à l’ouverture d’une symphonie : « un mouvement immense et rempli d’énergie créatrice » à la fois maîtrisé et libre, programmé et improvisé, ordonné et indiscipliné

un temps de respect et non d’aveux ;
un temps d’approche qui permet à l’enfant de se familiariser (étymologiquement : « entrer dans la maison d’un proche ») et au médecin d’accueillir les symptômes ;
un temps de déculpabilisation et de réconfort au sein de l’extraordinaire et spécifique relation triangulaire : parents/enfant/médecin.

Écoutez et vous entendrez… y compris les silences

Mais aussi,
Regardez et vous devriez voir… auscultez et vous devriez entendre… Palpez et vous devriez apprivoiser des langages corporels rebelles.

L’art du médecin qui regarde, écoute, palpe, tourne et retourne l’enfant et le regarde encore (un ensemble de précautions et de méfiances) est essentiel aujourd’hui comme hier et le demeurera éternellement.

Notre clinique ne doit pas oublier les acquis de son passé.

Ni davantage refuser de se soumettre à l’observation nouvelle.
« Elle est au quotidien un acte gai… mais aussi un acte grave »

Un acte déterminant pour acquérir la clé d’un diagnostic choisi.

Un mélange de bon sens, d’instinct, d’observation… et d’expérience.

Une science et un art.

Une médecine « inquiète »

Au Moyen Âge, avoir soin d’une personne était s’en inquiéter, se faire du souci.

Soigner visait à agir pour que cesse ce souci…
« En regardant chaque enfant, je me demande quel adulte il sera… comment sera fait son esprit lorsqu’il aura atteint sa (ses) maturité(s)… comment il pourra exprimer son niveau d’intelligence »
Pierre Royer

Les inquiétudes des médecins de l’enfant se situent autour de la crainte de la méconnaissance de signes cliniques spécifiques parfois étrangers à leur expérience (clinique néonatale, dépistage des handicaps sensoriels ou locomoteurs, approche d’un adolescent, « rencontre possible de pièges et d’impasses »).

Toutes ignorances susceptibles de constituer pour l’enfant une perte de chance.

Inquiétudes liées enfin aux questions parfois les plus fondamentales posées par l’enfant.
« Qu’est-ce que l’adulte croit que l’enfant sait, qu’est-ce que l’enfant ne sait pas que l’adulte croit ? »

À ces questions, le plus terrible serait de ne pas répondre alors que l’enfant nous attend pour s’assurer de notre solidité et de notre tranquillité.

S’assurer et se rassurer.
« Il est dur d’être adulte et plus encore face à un enfant qui nous regarde »
Bernard Golse

Une médecine de la « vraie vie »

Vrai : vérité… conformité à la réalité.

Vie : « au figuré : réalité ».

Vraie vie… vrai ou faux pléonasme.

Vécu quotidien de situations fréquentes dans des contextes « parfois inhabituels ».

La vraie vie exige du médecin de l’enfant une capacité de réponse retirée d’une expérience « ordinaire » face à des interpellations parfois extraordinaires.

« Entre la vie rêvée et la vie vécue »… la vraie vie ne se situe le plus souvent pas dans les livres… mais dans la vie.

Et parfois dans les rêves !

En guise de conclusion… « un pari passionné »

Il peut apparaître à un pédiatre hospitalier généraliste comme un défi d’avoir dans cet ouvrage :

autonomisé sous la responsabilité de spécialistes de renom des chapitres spécifiques et harmonisés ;
intégré à une expérience hospitalière les acquis des enseignements recueillis au quotidien auprès des médecins libéraux ;
associé à l’évaluation de ce livre l’expertise de médecins internistes d’adulte.

Cette 6e édition a ainsi conduit à une nouvelle rédaction totalement réactualisée et élargie des divers chapitres proposés au cours des éditions précédentes.

Chacun des auteurs s’est attaché à :

témoigner de ses acquis de praticien, en échappant à une quelconque recette ;
schématiser son expérience en évitant toute simplification excessive ;
analyser le contenu des spécificités de sa spécialité.

Il convient d’adresser le lecteur à d’autres ouvrages, pour mieux comprendre les acquis et les progrès sans cesse renouvelés des surspécialités pédiatriques.

Je remercie chacun des auteurs d’avoir livré, à la fois avec passion et avec humilité, les enseignements apportés par les enfants que nous avons appris à connaître.

Avec les émotions qu’ils nous transmettent.

Et le respect qu’on leur doit.



© 2011  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Copyright
| Article suivant Article suivant
  • Ont collaboré à cet ouvrage
  • Saad Abu Amara, Marianne Alison, Juliette Andreu-Gallien, Francois Angoulvant, Jean-Baptiste Armengaud, Amine Arsan, Sonia Azib, Robin Azoulay, Sylvain Bailleux, Céline Bailly, Ananda Banerjee, Sébastien Barbarot, Laurent Bardiaux, Julien Baruteau, Clarisse Baumann, Nicole Beydon, Étienne Bidat, Édouard Bingen, Gérard Blaysat, Renaud Blondé, Cécile Boscher, Astrid Botte, Olivier Bourdon, Antoine Bourrillon, Olivia Boyer, Dominique Brémond-Gignac, Françoise Brion, Pierre Broué, Anne Cailho, Caroline Camby, Jean-Claude Carel, Brigitte Chabrol, Alain Chantepie, Frédérique Chedevergne, Gérard Chéron, Bertrand Chevallier, Didier Chevenne, Jean-Pierre Chouraqui, Robert Cohen, Paul Czernichow, Anne Dariel, Stéphane Dauger, Jacques de Blic, Stephan De Napoli Cocci, Dominique Debray, Christophe Delacourt, Georges Deschênes, Jean Donadieu, Claire Dossier, François Dubos, Jean-François Duhamel, Guy Dutau, Philippe Duverger, Didier Ernenwein, Albert Faye, Patrick Fellus, Marc Fila, Pierre Foucaud, Martine Fançois, Vincent Gajdos, Olivier Gall, Arnaud Garnier, Joël Gaudelus, Dominique Gendrel, Yves Gillet, Nadine Girard, Jean-Philippe Girardet, Nathalie Godon, Frédéric Gottrand, Véronique Gournay, Christèle Gras-Le Guen, Emmanuel Grimprel, Antoine Guédeney, Nicole Guédeney, Hervé Haas, Régis Hankard, Max Hassan, Véronique Hentgen, Xavier Hernandorena, Laurent Holvoet-Vermaut, Véronique Houdouin, Marie-Françoise Hurtaud-Roux, Brice Ilharreborde, Patrick Imbert, Paul Jacquin, Pierre-Henri Jarreau, Étienne Javouhey, Chantal Job-Deslandre, Isabelle Koné-Paut, Odile Kremp, Pauline Krug, Philippe Labrune, Marie Émilie Lampin, Élise Launay, Anne Lautridou, Muriel Le Bourgeois, Hervé Le Guen, Marie-France Le Heuzey, Gaëlle Le Henaff, Michel Lecendreux, Joël Lechevallier, Marc-David Leclair, Juliane Léger, Dominique Leroyer, Karine Levieux, Martine Levine, Jean-Michel Liet, David Lopes, Emmanuel Lopez, Gérard Lorette, Mathie Lorrot, Marie-Alice Macher, Éric Mallet, Martine Marchand, Valérie Marcou, Annabel Maruani, Pierre Mary, Karine Mention-Mulliez, Gérard Michel, Charlotte Michot, Mathieu Milh, Philippe Minodier, Isabelle Moraillon, Marie-Christine Mouren, Philippe Narcy, Sylvie N’guyen The Tich, Sophie Parat-Lesbros, Juliana Patkai, Yves Perel, Emilia Perrier-Cornet, Capucine Picard, Georges Picherot, Michel Polak, Sonia Prot-Labarthe, Geneviève Richard, Pierre Rochcongar, Pierre Rohrlich, Michel Roussey, Gwénaëlle Roussey-Kesler, Michel Rybojad, Didier Scavarda, Catherine Schlemmer, Guy Sebag, Anne-Laure Sellier-Leclerc, Isabelle Sermet-Gaudelus, Dominique Simon, Frédéric Sorge, Chantal Stheneur, Bogdana Tilea, Jean-Marc Treluyer, Nadia Tubiana-Rufi, Elena Tudorache, Nathalie Vabres, Thierry Van Den Abbeele, Anaïs Victor, Michel Vidailhet, Nathalie Villeneuve, Bénédicte Vrignaud, Sylvette Wiener-Vacher, Chantal Wood, Élodie Zana-Taieb, Delphine Zenaty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

Déjà abonné à ce produit ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.